Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

15 août 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Redémarrage réussi pour l’usine de Kiena

Wesdome pourra relancer les opérations du complexe minier un peu plus tôt que prévu

Wesdome_usine_Kiena

©Wesdome

La remise en fonction de l’usine du complexe minier Kiena s’est effectuée avec succès le 12 juillet.

Grâce au redémarrage réussi de l’usine de traitement du minerai, le 12 juillet, Wesdome Gold Mines sera en mesure de procéder un peu plus rapidement que prévu à la relance des opérations du complexe minier Kiena.

Lors du deuxième trimestre de 2021, Wesdome a investi 24,1 M $ à Kiena en préparation du redémarrage des opérations, à la suite de l’approbation du projet par le conseil de direction, en mai.

«De cette somme, 13,7 M $ sont allés au développement minier et aux coûts de relance des opérations, 7,2 M $ à l’acquisition d’équipements fixes et mobiles et l’amélioration du système de treuil ainsi que 3,2 M $ en exploration souterraine et à la surface. Depuis le redémarrage de l’usine, nous avons ainsi pu commencer à traiter du minerai», a précisé Duncan Middlemiss, président et chef de la direction de Wesdome.

La décision de la société minière faisait suite aux résultats de l’étude préliminaire de faisabilité publiée plus tôt dans l’année. Celle-ci a notamment exposé un potentiel de 602 000 onces d’or en réserves minérales, contenues dans 1,5 million de tonnes de minerai affichant une teneur moyenne de 11,89 grammes d’or par tonne (g/T Au). Du côté des ressources, Kiena recèlerait 156 500 onces d’or mesurées et indiquées dans 600 000 tonnes à 7,6 g/T Au ainsi que 649 200 onces d’or présumées dans 3,4 millions de tonnes à 5,9 g/T Au.

Un très riche gisement

Depuis la découverte de la nouvelle zone Footwall, en mars, Wesdome a multiplié les interceptions de secteurs à très haute teneur en or. Les résultats les plus récents portent à croire que Footwall pourrait se prolonger sur 300 mètres de profondeur, alors que le trou de forage le plus profond a rapporté une teneur moyenne de 41,2 g/T Au sur 51,2 mètres de longueur de carotte.

Selon la société minière, la découverte de la zone Footwall pourrait entraîner des impacts significatifs sur les ressources minérales, le nombre d’onces d’or par mètre vertical et la rentabilité générale du projet. «Non seulement les récents forages mettent en relief le potentiel d’ajouter des onces dans ce secteur, mais ils illustrent aussi tout le potentiel encore non testé du système aurifère aux alentours de la mine Kiena», a mentionné M. Middlemiss.

Les travaux d’exploration souterraine à venir se concentreront sur la zone Footwall, mais aussi sur l’expansion et une meilleure définition de la zone Kiena Deep A. Un des forages récemment réalisés dans ce secteur a rapporté une teneur de 122,1 g/T Au sur 7,5 mètres de longueur de carotte. Quant à l’exploration de surface, celle-ci se poursuit avec 42 000 mètres planifiés sur différentes cibles identifiées à 1,5 km du complexe minier Kiena.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média