Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

25 août 2021

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Des îles flottantes sur le lac Osisko

Projet pilote du Collectif Territoire

Iles flottantes Collectif Territoire Lac Osisko

©Photo Le Citoyen – Thierry de Noncourt

Les trois petites îles flottantes permettront de tester la capacité des plantes à traiter l’eau contaminée du lac Osisko

Le Collectif Territoire, qui s’est donné la mission de réhabiliter le lac Osisko, a procédé à l’installation d’îles flottantes végétalisées sur le lac en collaboration avec le Centre technologique des résidus industriels (CTRI), le 25 août.

Le projet pilote vise à tester la viabilité de cette technologie environnementale pour traiter les eaux contaminées.  «Les îles flottantes sont des structures dans lesquelles on insère des plantes qui possèdent des propriétés épuratrices, c’est-à-dire une capacité de traiter l’eau contaminée. Au fur et à mesure que ces plantes poussent, leurs racines se développent sous l’île et baignent dans l’eau. En se nourrissant de l’azote et du phosphore présents dans l’eau du lac, elles contribuent à en diminuer la teneur et ainsi à limiter la prolifération des espèces envahissantes», a expliqué la coordonnatrice - Écologie appliquée et biorestauration au CTRI, Sarah Lamothe. 

Emblème floral du Québec 

Des plantes indigènes ont été sélectionnées en fonction de leur robustesse, de leur système racinaire important et de leur capacité d’adaptation. Les îles flottantes ont ainsi été ensemencées avec de l’iris versicolore, qui est aussi la fleur emblématique du Québec, de la spirée à larges feuilles et du myrique baumier. Les trois petites îles modulaires ont été rassemblées en un seul îlot pour des raisons pratiques. Le Collectif Territoire cherche à utiliser le potentiel de la nature à se régénérer elle-même. «On est vraiment dans un projet de recherche-action : on va laisser les îles en place pendant plusieurs mois et observer de quelles manières elles vont agir sur le milieu. Ça va nous permettre d’évaluer leur potentiel en vue d’une utilisation plus large pour freiner la prolifération des plantes envahissantes dans le lac Osisko comme le myriophylle à épis», a conclu la directrice du Collectif Territoire, Geneviève Aubry. 

Commentaires

26 août 2021

pierremorissette

bravo c est tres tresimpressionnant les iles flottantes, que ca serait fantastique de rehabiliter le beau lac osisko,

8 septembre 2021

Pierre Grygiel

Et qui sait, Kiwanis?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média