Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2021

Retour

02 septembre 2021

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Les libéraux veulent améliorer les soins en santé mentale

De meilleurs services en santé mentale

William Legault-Lacasse PLC candidat liberal canada

©Photo Gracieuseté

Les libéraux, dont William Legault-Lacasse, candidat dans Abitibi-Témiscamingue, proposent des mesures pour améliorer les soins de santé mentale.

Les candidats libéraux de la région, William Legault-Lacasse, dans Abitibi-Témiscamingue et Lise Kistabish, dans Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou, soutiennent la proposition de leur parti d’investir en santé mentale.

Selon eux, la santé mentale de près de la moitié des Canadiens s’est détériorée pendant la pandémie et il est évident que de meilleurs services en santé mentale sont nécessaires.

« Aujourd’hui et tous les jours, notre santé mentale est importante. Trop de citoyens en Abitibi-Témiscamingue sont encore incapables de recevoir l’aide qu’il leur faut au moment où ils en ont le plus besoin. Un gouvernement libéral réélu mettra en place des mesures concrètes pour permettre aux jeunes et aux moins jeunes d’avoir accès à des services fiables et de qualité», a plaidé William Legault-Lacasse.

Lise Kistabish abonde dans le même sens. «Nos communautés autochtones méritent d’avoir accès à de l’aide en santé mentale adaptée à leurs besoins. Cette initiative donne suite au travail que nous avons accompli durant la pandémie et nous devons continuer de soutenir le bien-être des gens d’ici.»

Ainsi le Parti libéral du Canada propose différentes mesures comme de nouveaux transferts aux provinces en santé mentale, un nouveau fonds pour le bien-être étudiant et l’embauche de 1200 conseillers, la création d’une ligne à trois chiffres d’assistance nationale en santé mentale, une stratégie de santé mentale avec les Premières nations, des programmes et prestations d’invalidité pour les personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale, le droit des travailleurs de se déconnecter et la mise en place d’un fonds pour la santé mentale pour les Canadiens noirs de la fonction publique.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média