Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élection municipale

Retour

04 septembre 2021

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Aimé Pingi sera candidat dans Rouyn-Sud

Il veut succéder à André Philippon

Aimé Pingi candidat Rouyn-Noranda

©Photo Gracieuseté

Aimé Pingi briguera le poste de conseiller du District Rouyn-Sud, à Rouyn-Noranda, aux élections municipales.

Aimé Pingi est arrivé en région il y a 13 ans, mais déjà son parcours est impressionnant tant il s’implique dans sa communauté d’accueil. Récemment déménagé à Rouyn-Noranda, il entend briguer le poste de conseiller dans le district Rouyn-Sud, actuellement occupé par André Philippon, aux élections municipales.  

Le dynamique chimiste d’origine congolaise a vécu à Amos une dizaine d’années, où il s’est impliqué au sein de plusieurs organismes. Il est présentement le président de la Mosaïque interculturelle. Il a été président à la Croix-Rouge durant deux ans et président du Centre de prévention du suicide d’Amos pendant cinq ans.  

Main-d’œuvre et attractivité 

M.Pingi se désole des heures réduites des commerces et de la pénurie de main-d’œuvre. Il croit que l’immigration pourrait être une piste de solution. Il considère qu’il faudrait mieux promouvoir la région. «Il y a beaucoup de gens sans emploi à Montréal, mais ils n’arrivent pas à être convaincus à venir en région. Je veux collaborer avec les services de tourismes pour donner plus de visibilité à notre ville», a-t-il fait valoir.  

Logement 

M. Pingi est aussi préoccupé par la pénurie de logements. «Il y a des gens qui cherchent depuis une année et qui n’ont pas pu trouver un appartement», s’est-il désolé. Il souhaite explorer la possibilité de logements temporaires. De tels logements serviraient à des travailleurs ou pour loger des gens le temps de trouver mieux.  

Accessibilité 

Il est sensible aux enjeux touchant les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite et croit que tous les efforts doivent être déployés pour favoriser l’accessibilité.  

Il plaide pour plus de sécurité dans les rues et une réduction de la vitesse. La Ville a récemment réduit la vitesse maximum à 40 km/h dans plusieurs rues de Rouyn-Noranda.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média