Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

06 septembre 2021

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Félix Allard: avoir la motivation d’en faire plus

Signé comme joueur affilié durant la pandémie, le défenseur a réussi à percer l’alignement des Huskies

Felix Allard

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le défenseur de 18 ans Félix Allard est un des nouveaux visages au sein de la meute.

Alors que le hockey était arrêté, que les jeunes hockeyeurs ne faisaient que s’entraîner, Félix Allard s’est vu offrir un bout de rêve: signer comme joueur affilié avec les Huskies. Quelques mois plus tard, après avoir mis beaucoup d’efforts sur la patinoire, le hockeyeur a réussi à obtenir une des places dans l’alignement final de la formation rouynorandienne.

«C’est vraiment un bon feeling. Quand j’ai signé comme joueur affilié, mon but était de faire l’équipe. Comme j’avais 18 ans, je devais démontrer que j’avais une certaine longueur d’avance», a lancé le jeune homme de 5 pieds 11 et 163 livres.

Comme bon nombre de joueurs de hockey, Félix Allard n’a fait que pratiquer la saison dernière. «J’étais vraiment nerveux avant d’amorcer le camp, mais j’avais vraiment hâte. Je savais aussi que j’étais prêt pour le camp», a-t-il soutenu.

Celui qui a participé à quatre matchs jusqu’à maintenant était tout de même satisfait de ses performances. «Je trouve que ç’a bien été. J’ai manqué un peu d’exécution sur certains jeux, mais j’avais de l’intensité et je jouais de mon mieux. Je savais que je n’allais avoir aucun regret si je devais être retranché», a-t-il confié.

Le défenseur a su qu’il allait devenir un membre de la meute après un entraînement. «C’était spécial. J’avais un peu peur, mais quand ils m’ont confirmé, j’étais vraiment heureux. Je sais que je n’aurais pas nécessairement beaucoup de temps de jeu, mais je vais saisir ma chance quand on va me l’offrir», a-t-il évoqué.

Une motivation

Boudé deux fois lors des séances de repêchage de la LHJMQ, l’appel des Huskies est venu un peu du champ droit. «J’ai été surpris parce que les Huskies ne m’avaient pas vraiment parler lors des deux dernières saisons. Ç’a été une très belle surprise», s’est-il remémoré.

«Quand Marc-André Bourdon a téléphoné à mon entraîneur midget AAA et qu’il m’a dit que les Huskies voulaient me signer, j’ai réfléchi, mais ça n’a pas vraiment pris de temps avant de prendre ma décision», a-t-il ajouté.

Son nom au bas du contrat, il avait maintenant la motivation nécessaire. «Même avant cette signature, je n’ai jamais arrêté de travailler. J’ai mis les efforts et j’ai obtenu la récompense pour ceux-ci», a-t-il indiqué.

«Après, chaque jour, je me donnais. Même si on ne jouait pas, j’avais une motivation. Je savais pourquoi je pratiquais et pourquoi je m’entraînais aussi fort», a-t-il ajouté.

S’améliorer

Son objectif sera très simple cette saison. «Je vais continuer de travailler fort dans les entraînements. C’est une opportunité de jouer dans la LHJMQ. C’est un bon calibre et je veux continuer de m’améliorer. Je vais être à la meilleure place pour ça», a-t-il exposé.

D’ici là, il aura le temps de se familiariser avec la ville et les installations de la formation rouynorandienne. Et de préparer sa nouvelle chambre dans sa famille de pension. «J’avais amené mon stock pour deux semaines, mais ma mère est venue me porter le reste de ce que j’avais besoin», a-t-il fait savoir.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média