Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Mines

Retour

07 septembre 2021

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Une durée de vie de 12,5 ans pour Val-d’Or East

Probe Metals prévoit une valeur nette de 589 M $

Probe_mine_Monique

©Archives

Probe Metals a dévoilé l’étude économique préliminaire de son projet Val-d’Or East. Elle prévoit une mine d’une durée de vie de 12,5 ans avec une production annuelle de 207 000 onces d’or.

La mine que Probe Metals compte exploiter sur le projet Val-d’Or East aurait une durée de vie de 12,5 ans et permettrait de générer une valeur nette de 589 M $.

La compagnie canadienne a dévoilé son étude économique préliminaire le 7 septembre. La valeur générée est basée sur un prix de l’or de 1 500 $ US. Avec un prix un peu plus haut, soit de 1 800 $ US, la valeur nette passerait à 1,051 milliards $. Un scénario plus conservateur, soit une valeur de 1 300$ US de l’once d’or, la fixerait à 288 M $. Rappelons que, au moment d’écrire ces lignes, le prix de l’or était d’environ 1 800$ US.

Le coût pour démarrer la production est évalué à 353 M $. 632 M $ sera nécessaire pour opérer et restaurer la mine. Pour le moment, les ressources du projet Val-d’Or East sont de 1 800 900 onces d’or mesurées et indiquées et de 2 309 600 onces d’or présumées.

Une production de 207 000 onces d’or

Dans son étude économique préliminaire, Probe Metals estime être en mesure de produire 207 000 onces par année sur la durée de vie de la mine avec une capacité de 231 000 onces par année lors des 8 premières années.

«Notre but a toujours été de trouver un projet qui nous permettrait d’avoir des opérations minières profitables de 200 000 onces d’or par année sur une période de 10 ans. Nous n’avons pas seulement atteint cet objectif, nous l’avons dépassé avec Val-d’Or East», a signalé David Palmer, président et chef de la direction chez Probe Metals.

Elle estime être en mesure d’avoir une capacité de 10 000 tonnes par jour de minerai, soit 3,65 M de tonnes par année avec un pourcentage de récupération de 94,7%.

Fosses et opérations souterraines

Selon l’entreprise, 73% de la production serait obtenue grâce à une fosse et le 27% restant le serait grâce à des opérations souterraines.

Ainsi, les gisements Monique, Courvan, Pascalis et Lapaska seraient exploités grâce à une mine à ciel ouvert. Des opérations souterraines auraient ensuite lieu sur les propriétés Monique, Courvan et Pascalis à la suite de la fin des activités des fosses.

Le minerai serait transporté à l’usine via des camions routiers de 40 tonnes. La roche stérile serait placée près de la fosse pour réduire les coûts. Une étude évaluera l’efficience d’utiliser un convoyeur vers le moulin plutôt que des camions dans le cas du gisement Monique.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média