Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

08 septembre 2021

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

50 000$ pour mettre en ondes les jeunes

Le PTVN mettra en place une radio au profit des jeunes de moins de 18 ans

Radio Enfant Michel Delorme

©Photo Gracieuseté

Michel Delorme est heureux d’offrir la parole aux jeunes à travers le projet Radio Enfant.

Le ministère de la Langue française a accordé une subvention de 49 500$ au Petit théâtre du Vieux-Noranda pour qu’il mette en place un système de radiodiffusion au profit des jeunes de moins de 18 ans en collaboration avec Michel Delorme, directeur général d’Atelier Radio Enfant. 

Le projet permettra de diffuser 100 jours de radio scolaire primaire et secondaire en provenance de tout le Québec. Le site web Radioenfant.org, qui sera en ligne à la fin septembre, proposera aussi une liste de chansons. «Des chansons faites par des enfants que l’on entend nulle part dans le système commercial, il y aura aussi des histoires et des contes que les enfants font et de la musique pour la petite enfance», a expliqué M. Delorme.  

Les premières émissions seront enregistrées à Rouyn-Noranda et s’articuleront autour des 40 ans du Festival du cinéma International en Abitibi-Témiscamingue .  

Apprécier la langue 

Le projet sera réalisé en partenariat avec le réseau scolaire et donnera la parole aux jeunes de plusieurs régions du Québec, dont ceux du Grand Montréal. Il permettra également à des élèves allophones de développer leurs habiletés en français et d'apprécier ainsi cette langue, tout en étant soutenus et motivés par leurs pairs.  

«Ce projet inclusif et structurant utilise la radio pour favoriser le développement et la valorisation de la langue française comme outil de communication chez les jeunes, et comme ouverture à la culture et au monde. Ce contexte de radio par et pour les jeunes amène une meilleure connaissance de soi et des autres et favorise le développement en français de la créativité, à travers les différents formats choisis, autant chez ceux qui présentent leurs créations que chez ceux qui les écoutent. », s’est réjoui Rosalie Chartier-Lacombe, directrice générale du Petit Théâtre du Vieux Noranda. 

«Je tiens à féliciter le Petit Théâtre du Vieux Noranda pour cette belle initiative. Votre projet contribue non seulement à faire rayonner la langue française en Abitibi-Témiscamingue, mais également à travers le Québec. Votre implication assure la vitalité de notre langue commune pour les générations futures», a indiqué le ministre régional, Pierre Dufour.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média