Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

13 septembre 2021

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Participer au RAID et transmettre le surpassement de soi

Une expérience de vie incroyablement valorisante

Kathleen et David Bélanger-Julien

©Gracieuseté Endurance aventure

Kathleen et David Bélanger-Julien ont complété leur parcours avec un chrono de un chrono de 6:32:26.

Kathleen et David Bélanger-Julien n’avaient pas encore fini de redescendre sur terre le lendemain de leur participation du RAID Témiscamingue. Épuisés, avec un fort sentiment d’accomplissement, ils nous ont confié leurs impressions sur leur participation et son impact dans leur vie.

«Quand nous avons franchi le fil d’arrivée, nous étions tellement surexcités que nous étions convaincus que nous participerions à la seconde édition, a noté Kathleen Bélanger-Julien. Mais ce matin, nous sommes tellement courbaturés, qu’on ne sait plus trop. On va réévaluer dans quelques semaines, mais ce sera certainement oui.» «Je suis convaincu qu’il n’y aucun muscle de mon corps qui n’ait pas été sollicité à travers toutes ces épreuves de canot, d’escalade, de vélo, c’est vraiment quelque chose», a renchéri David Bélanger-Julien.

Coins à couper le souffle

Kathleen et David Bélanger-Julien sont arrivés septièmes sur 12 participants, avec un chrono de 6:32:26. Mais au-delà de l’effort fourni et du sentiment d’accomplissement, le RAID-Témiscamingue leur aura aussi permis de découvrir sous un autre angle les beautés de leur territoire d’origine, et même des endroits dont ils ne soupçonnaient pas l’existence.

«Même si on est nés ici, même si on a parcouru une bonne partie du territoire, on a découvert des paysages qu’on n’avait jamais vus, des coins méconnus, relate David Bélanger-Julien. La grotte, j’ai été émerveillé, et ce n’est pas un bébé grotte.» «Ils nous avaient prévenus de nous équiper, car il y aurait un tunnel. Mais c’était grand, beau à couper le souffle», s’émerveille encore Kathleen Bélanger-Julien. «Elle est accessible par le sentier de motoneige, en allant vers Témiscaming. Nous n’y étions jamais allés.»

«Aujourd’hui, c’est notre tour. C’est notre participation qui encourage les autres à se surpasser en leur montrant que c’est possible, que c’est réalisable» - Kathleen et David Bélanger-Julien

Ambassadeurs du territoire et du surpassement

Ce qui a d’abord frappé la sœur et le frère, c’est l’accueil qu’ils ont reçu au fil d’arrivée. «L’enthousiasme de la population présente nous a beaucoup touchés, nous étions fiers d’avoir représenté notre Témiscamingue à sa hauteur», a relaté Kathleen. «Nous nous sommes rendu compte par la suite, lorsque d’autres participants franchissaient le fil, qu’ils recevaient les mêmes applaudissements que nous, a poursuivi David. C’était l’effort, le surpassement de soi de tous les participants qui était salué.»

Fait intéressant, après cet accomplissement surdimensionné, les deux Témiscamiens ont pensé à leurs parents, leur famille qui les ont toujours encouragés à se surpasser. «Aujourd’hui, c’est notre tour, ont conclu Kathleen et David d’une même voix. C’est notre participation qui encourage les autres à se surpasser en leur montrant que c’est possible, que c’est réalisable.»

Kathleen Bélanger-Julien

©Gradieuseté

Fins prêts à plonger dans cette grande aventure, Kathleen et David Bélanger-Julien, sont ici entourés de membres de leur famille quelques minutes avant le départ du parc du Centenaire à Ville-Marie.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média