Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

20 septembre 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Forestiers : trébucher avant de mieux se relever

Amos inflige un premier revers à la machine des Vikings

Forestiers Amos - Viking St-Eustache

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Les Vikings de Saint-Eustache ont inscrit huit buts aux dépends d’Adam Rouleau, samedi soir.

M18 AAA - La rentrée à domicile des Forestiers midget AAA d’Amos ne pouvait pas plus être en deux teintes. D’abord défaits à la dure par les Vikings de Saint-Eustache, les Abitibiens se sont retroussé les manches pour infliger une première défaite à leur redoutable rival de division.

L’équipe de l’heure depuis le début de la saison dans le circuit provincial M18 AAA, Saint-Eustache n’a pas ménagé les efforts pour venir gâcher le premier vrai match des Forestiers au Complexe sportif Desjardins depuis le 5 mars 2020. Profitant de plusieurs erreurs en défensive, la formation de la Rive-Nord a inscrit trois buts en six occasions sur le jeu de puissance, tout en étant parfaite en sept occasions, pour se sauver avec un gain convaincant de 8-0, samedi soir. 

L’espoir des Cataractes de Shawinigan, Natan Éthier, a alimenté la soirée pour les Vikings avec un tour du chapeau, en plus d’une mention d’aide. «Après la première période, le pointage n’était que 1 à 0. On a eu plusieurs chances de compter en début de deuxième période. Le match aurait pu tourner de bord. Je ne pense pas que nous avons été huit buts moins bons qu’eux autres», de dire l’entraîneur-chef des Forestiers, Shawn Lanoue. 

D’office pour son deuxième match de l’année, le gardien Adam Rouleau a connu une sortie à oublier, après avoir remporté son premier départ de l’année, le week-end précédent. Malchanceux sur un tir d’un angle restreint qui ouvrait la marque pour les Vikings, le Lasarrois aura finalement accordé huit buts sur 51 lancers. Une performance difficile à première vue, mais le portier aura vu sa défensive le laisser se débrouiller tout seul sur certaines séquences menant à ces filets. 

«C’est dommage pour Adam, car il travaille vraiment fort et il n’a pas fait un mauvais match. Dans son cas, il a quand même un bon début de saison. J’espère que cette partie ne l’affectera pas trop, car ce n’était pas de sa faute», estime son instructeur. 

Revenir plus fort 

La bonne nouvelle dans le cas de Shawn Lanoue, sa troupe a trouvé le moyen de contenir les Vikings lors de la deuxième rencontre du programme double, dimanche après-midi. Une tâche qui s’annonçait plus facile à penser qu’à exécuter. Avant la rencontre de dimanche (en incluant le calendrier préparatoire), les Vikings surfaient sur une séquence de 14 victoires consécutives. Rien pour amoindrir l’exploit, ces derniers avaient inscrit 92 buts et en avaient accordé seulement 28 lors de cette séquence.  

Pourtant, les Forestiers ont démarré la rencontre sur les chapeaux de roue. Malgré un but adverse dès la première minute de jeu, Amos a pris les devants 3 à 1 avant la marque des 20 minutes de jeu, gracieuseté du tour du chapeau de Zakary Coutu. L’espoir des Eagles du Cap-Breton, Maxence Albert, a participé à ce triplé, en plus des deux passes de William Perreault. 

Même si Saint-Eustache s’est rapproché en faisant 3-2 dans les premières minutes de la troisième période, Amos a trouvé le moyen de ne pas céder et d’inscrire le but d’assurance en avantage numérique, par l’entremise de Marc-Alexandre Richard. 

«Stéphane [Caron, l’entraîneur-adjoint] a apporté des ajustements avant la rencontre. Il a rencontré toutes les unités et il leur a parlé des changements qu’on voulait apporter. On a vu une bonne différence. Même les jeux de puissance qu’on n’a pas réussis à compter nous ont créé un élan pour la suite, constate le pilote des Forestiers 

«On ne se le cachera pas, Saint-Eustache est une bonne équipe. Je ne sais pas où les Vikings vont finir au classement, mais ils ont trois gros trios, de bons défenseurs et de bons gardiens. De voir que nous avons été capables de les battre, ça prouve qu’on peut rivaliser avec n’importe qui dans cette ligue», souligne Shawn Lanoue. 

Les Forestiers resteront en Abitibi-Témiscamingue, cette semaine, alors qu’ils accueilleront les Élites de Jonquière, samedi et dimanche après-midi. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média