Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

24 septembre 2021

Christine Morasse - cmorasse@lexismedia.ca

Un os de mammouth en Abitibi-Témiscamingue

L’imposant fossile se trouve à Palmarolle

Fossilorama Bobby Joe

©Photo Le Citoyen - Christine Morasse - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Bobby-Jo Sansfaçon et son fossile de mammouth

Fossilorama : La passion de Bobby-Jo Sansfaçon

Aussi surprenant que cela puisse paraître, il y a bel et bien un os de mammouth à Palmarolle. Et ce très rare fossile appartient à Bobby-Jo Sansfaçon. L’homme, originaire de l’Estrie, a développé une passion pour les dinosaures dès son jeune âge. Avec le temps, ce qui n’était qu’un simple hobby est devenu un véritable travail. « Je ne suis pas un paléontologue, mais j’échange régulièrement avec des experts dans ce domaine via Internet », raconte monsieur Sansfaçon.

 

Une étoile de mer unique au monde

Faire l’acquisition de fossiles c’est une chose. En trouver de nouveaux, relève du miracle. C’est pourtant ce qu’a entrepris monsieur Sansfaçon. Après avoir parcouru plusieurs sites en Abitibi et au Témiscamingue, il a enfin trouvé! Et les découvertes sont de taille. «J’ai d’abord dégagé un trilobite qui date de 430 millions d’années, des prêles des champs, des pierres de fée. Mais ma plus belle trouvaille c’est une étoile de mer qui date de 430 millions d’années. Elle est unique au monde car les fossiles du Témiscamingue ne sont pas encore connus ou répertoriés», explique-t-il.

Fossilorama Étoile de mer

©Photo Le Citoyen - Christine Morasse - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Étoile de mer datant de 430 millions d'années trouvée au Témiscamingue

Nettoyer et restaurer les fossiles

En plus de chercher des fossiles, d’en échanger et d’en vendre, monsieur Sansfaçon a également développé un talent pour la restauration de ceux-ci. «Les fossiles sont très souvent incrustés dans la roche. Il faut les dégager délicatement afin d’en découvrir toute la beauté. Je me suis équipé d’une machine à «sand blaster» qui vaut 10 000$ ainsi que d’un microscope. Ça peut me prendre jusqu’à 50 heures pour nettoyer et restaurer un fossile», mentionne-t-il.

Fossilorama atelier

©Photo Le Citoyen - Christine Morasse - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Bobby-Jo Sansfaçon dans son atelier de nettoyage des fossiles

Des clients jusqu’en Australie

Grâce à Internet, monsieur Sansfaçon vend des fossiles partout sur la planète. «J’en vends à des particuliers, à des collectionneurs. J’en ai même vendu en Australie. Mais quand je constate que c’est un fossile unique je préfère le conserver et le remettre plus tard au Musée de la paléontologie du Québec à Montréal», explique-t-il. Questionné à savoir où il a avait pris son imposant fossile de mammouth, il répond : «Il vient d’Allemagne. Là-bas, les pêcheurs tendent leurs filets au fond de la mer du Nord. Pas pour pêcher! Mais pour repêcher des os de mammouths. Semblerait que c’est pas mal plus payant», lance-t-il avec un sourire en coin

Fossilorama trilobite

©Photo Le Citoyen - Christine Morasse - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Trilobite datant de 430 millions d'années découvert au Témiscamingue

Une découverte extraordinaire

Parmi la centaine de fossiles exposés chez Fossilorama, un seul ne peut être dévoilé au grand public. En attente d’une confirmation d’experts, monsieur Sansfaçon explique : «Si c’est bien ce que je pense, et j’ai déjà consulté plusieurs experts, c’est un fossile unique à l’Abitibi-Témiscamingue. Et j’ai le seul exemplaire entre les mains. C’est une découverte extraordinaire», s’exclame-t-il.

 

En attendant la bonne nouvelle, Bobby-Jo Sansfaçon poursuit ses recherches et prévoit faire une tournée des écoles pour faire découvrir ses fossiles aux enfants. Vous pouvez également visiter l’atelier Fossilorama, sur rendez-vous, au 167 rue Principale à Palmarolle.

Commentaires

26 septembre 2021

lise morin

Bravo! pour vos trouvailles, mais je n'admets pas la ... Vente... de ces pièces, elles ne Vous appartiennent pas. Elles font partie du patrimoine Abitibien... La fierté de la trouvaille, ça, ça vous appartient , mais ça et seulement ça.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média