Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

26 septembre 2021

Jessica Gélinas - jgelinas@lexismedia.ca

Le hub Avantage numérique se dévoile

Un projet collectif qui favorise, entre autres, le développement de la littératie numérique

Lancement du hub avantage numérique

©Le citoyen - Jessica Gélinas

Maude Labrecque-Denis, coordonnatrice au développement et Rosalie Chartier-Lacombe, responsable des partenariats, lors du lancement du hub Avantage numérique au Petit Théâtre du Vieux Noranda.

Le 22 septembre dernier, la responsable des partenariats du hub Avantage numérique et directrice générale du Petit Théatre du Vieux Noranda, Rosalie Chartier-Lacombe, ainsi que la coordonnatrice au développement, Maude Labrecque-Denis, ont dévoilé le hub Avantage numérique, un projet à la vocation collaborative au service des secteurs de la culture, des affaires et du savoir.

Un hub est un concentrateur qui, dans un système informatique, regroupe les données provenant de plusieurs terminaux et les achemine sur une seule voie vers l'unité centrale. De ce fait, le hub Avantage numérique a pour objectif de développer la littératie numérique et d’accroitre collectivement l’écosystème créatif, entrepreneurial et technologique du Croissant boréal qui unit le Nord de l’Ontario francophone, l’Abitibi-Témiscamingue et le Nord-du-Québec. Grâce à cette union, un plus grand rayonnement à l’échelle nationale et internationale au sein de la francophonie est possible.  

«On vit dans une époque particulière, où le développement technologique est  assez  rapide  et les choses changent rapidement. Parfois, ça peut soulever beaucoup d’incertitudes dans les organisations et en tant qu’individus. En même temps, ces changements sont aussi une belle opportunité de réfléchir à des façons différentes d’organiser le développement de nos territoires et de trouver des moyens qui nous ressemble pour aller de l’avant et se développer en tant que collectivité», a fait valoir Maude Labrecque-Denis. 

À ce jour, le projet rassemble 8 porteurs de chantiers et de projets, 23 collaborateurs et 17 partenaires financiers. 

Le hub Avantage numérique au service de la communauté 

Pour répondre aux différents besoins de la communauté, le hub Avantage numérique se décline en trois grandes parties soit en hub virtuel, physique et mobile. 

Le hub virtuel agit à titre de lieu de rassemblement et de partage en ligne via le site internet d’Avantage numérique, les réseaux sociaux et les différentes plateformes collaboratives.  

Formé d’espaces collaboratifs à vocation créative, entrepreneuriale et technologique, le hub physique favorise les échanges en personnes et donne accès aux ressources matérielles et aux infrastructures sur les territoires du croissant boréal.  

Finalement, le hub mobile, actuellement en cours de développement, facilitera la circulation des ressources matérielles et des talents technocréatifs sur les territoires. Il sera formé de plusieurs unités mobiles permettant de transformer n’importe quel lieu en minilaboratoire technocréatif. 

Ces services s’adressent, entre autres, aux entreprises, aux organismes et institutions de tous les secteurs, aux technocréatifs, aux  chercheurs et penseurs du numérique, aux enseignants et animateurs culturels. 

De plus, le hub Avantage numérique est également destiné aux gens qui sont moins à l’aise avec les technologies numériques et qui souhaitent obtenir du support. Une dizaine de lieux à cet effet sont ouverts à la population, tels que Le Spot - Médialab de la bibliothèque de Rouyn-Noranda, La Shop - Fablab du Carrefour Jeunesse Emploi d’Abitibi-Ouest et le Médialab de la bibliothèque de Val-d’Or. 

«Si, par exemple, quelqu’un veut avoir accès à un logiciel, des outils, une caméra et qu’il a besoin d’un accompagnement et d’aide pour s’en servir, ces lieux sont à leur disposition. La technologie peut parfois faire peur et on n’est pas tous à l’aise au même degré. Nous voulons éviter qu’il y ait une fracture numérique et que les gens qui sont moins à l’aise avec la technologie arrivent moins à se débrouiller dans le monde actuel», a fait valoir Mme Chartier-Lacombe. 

Le grand public, les technocréatifs et les entreprises peuvent découvrir tous ces projets et profiter des différents services du hub en se rendant sur le site internet hub Avantage numérique.  

La naissance du projet 

L’idée de ce projet et de sa vocation collaborative a pris naissance en 2012, lorsque le conseil de la culture de l’Abitibi-Témiscamingue a organisé le forum Avantage numérique qui s’était déroulé en partie au Petit Théâtre du Vieux Noranda. 

«C’était vraiment une idée géniale. On a pu rencontrer plein de gens qui travaillaient autour des arts et des technologies. Ça nous a beaucoup inspiré, on a donc  décidé de développer un plan d’intégration des technologies dans notre pratique artistique, a raconté Rosalie Chartier-Lacombe. Ensuite nous avons fait le tour des régions éloignées du Québec. On s’est vite rendu compte que le défi était grand. Il y avait des problèmes de connexion, souvent, les organisations avaient des difficultés financières et quand on parlait de numérique ou de technologie, ça pouvait faire peur. On s’est dit qu’on ne pourrait pas développer des technologies et toute une expertise si on ne se met pas ensemble, si on ne développe pas tout un milieu, parce que le travail à faire est trop grand et l’expertise dont on a besoin est trop grande», a-t-elle poursuivi. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média