Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections municipales 2021

Retour

29 septembre 2021

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Martin Lefebvre veut poursuivre dans la lignée de Michel Roy

Candidat à la mairie de Ville-Marie

Martin Lefebvre candidat mairie Ville-Marie Élection municipales 2021

©Photo Gracieuseté

Le candidat à la mairie de Ville-Marie et conseiller sortant, Martin Lefebvre, croit qu’une fusion avec les municipalités environnantes permettrait d’offrir de meilleurs services à la population.

Le conseiller, Martin Lefebvre, d’«Équipe Ville-Marie en action», sera candidat à la succession du maire sortant Michel Roy, de la même équipe, aux élections municipales de Ville-Marie. 

Le candidat, qui termine un mandat de quatre ans, souhaite travailler dans un esprit de continuité avec le travail déjà entrepris. Les conseillers sortants, Adèle Beauregard, Sébastien Lebel, Jacques Loiselle et Yves S. Bergeron, toujours de la même équipe, avaient aussi confirmé leurs candidatures, en date du 29 septembre.  

Dossiers chauds 

S’il est élu, M. Lefebvre aura déjà plusieurs dossiers chauds sur la table, dont certains sont intimement liés, comme la piscine, le regroupement municipal et l’attraction et la rétention de la main-d’œuvre. Le candidat croit qu’il est temps de mettre les forces en commun pour assurer de meilleurs services à la population.  

«Il faut que nos enfants apprennent à nager. Nous sommes entourés de lacs. Quand on veut attirer de la main-d’œuvre, ça prend des infrastructures et des services, a-t-il insisté. Il faut être capable de travailler avec nos partenaires, avec nos entreprises et les accompagner. Il faut se demander si on a les moyens de payer, mais aussi si on a les moyens de ne pas attirer de nouveaux employés?» 

Fusion 

M. Lefebvre croit que les municipalités de Duhamel-Ouest, Fabres, Lorrainville et Ville-Marie auraient avantage à fusionner pour éviter les dédoublements et favoriser l’expertise.  

 «On a besoin d’employés pour les travaux publics, pour la facturation, le développement, la direction générale, mais est-ce que l’on a besoin de tout ça dans chacune des municipalités?», a-t-il questionné. Il croit que le secteur aurait tout à gagner à engager des spécialistes responsables de dossiers particuliers plutôt que plusieurs généralistes qui travaillent en silo. 

Il cite en exemple les municipalités d’Angliers et de Laverlochère qui se sont regroupées et qui seraient dans une meilleure posture aujourd’hui. «Je ne dis pas que c’est sûr que l’on va se regrouper. Je dis, ayons la même information, questionnons et par la suite, comme élus, nous auront des décisions à prendre.» 

Martin Lefebvre insiste aussi sur l’importance de continuer d’investir en culture, notamment dans le Théâtre du Rift, qui dynamise la communauté. Il insiste sur l’importance des réseaux de télécommunications. «On est en 2021, il faut que les communications soient fiables et efficaces», a-t-il conclu, alors que le signal cellulaire au Parc Opémican, d’où il s’exprimait, était faible.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média