Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 octobre 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Le CISSSAT ne s’inquiète pas concernant ses effectifs non-vaccinés

L’organisme compte 272 employés sans une couverture maximale

1521vaccination1

Le CISSSAT rapporte 272 employés pas vaccinés ou en attente d'une deuxième dose.

SANTÉ - Avec l’approche de la date limite du 15 octobre pour la vaccination des employés du système de santé contre la Covid-19, le CISSSAT estime être en mesure de maintenir les services qu’il offre actuellement.

Selon des chiffres dévoilés par Le Devoir, 272 employés de la santé publique régionale (dont 66 infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes) ne seraient pas adéquatement vaccinés au moment d’écrire ces lignes.  

La PDG du CISSSAT (Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue), Caroline Roy, explique que ce nombre ne touche pas uniquement les employés dans les cliniques, mais également des gens au service alimentaire, à l’administration et de plusieurs autres secteurs. 

Pour le moment, le plan du regroupement est de poursuivre, comme prévu, les mesures de contingence et de réorganisation du fonctionnement des établissements de santé. Comme la situation évolue de manière quotidienne, Mme Roy et son équipe se donnent encore quelques jours pour évaluer les impacts de cette couverture vaccinale déficiente. D’ici la semaine prochaine, des informations seront révélées par la santé publique régionale. 

«Il n’y a pas d’inquiétudes, assure la PDG. Présentement, nous sommes dans une planification, et ce sera, s’il y a lieu, une réorganisation des services qu’on va appliquer à notre population. Donc, des façons différentes de recevoir les services, mais ils seront maintenus. Le tout sera de bonne qualité et accessible partout sur le territoire.» 

L’une des bonnes nouvelles qui pourraient légèrement balancer l’absence de ces employés, c’est le retour potentiel de certains employés dans le secteur public. Aucune confirmation n’a été faite, mais le CISSSAT rapporte que 12 travailleurs ont manifesté leur intérêt à revenir, à la suite des mesures de rétention dévoilées par le ministre de la Santé, Christian Dubé. 

Vaccination des enfants 

Même si aucune autorisation n’a été accordée, le CISSSAT commence tranquillement à planifier la vaccination des enfants de 5 à 11 ans contre la Covid-19. Les premières estimations parlent d’une distribution de la première dose vers le temps des Fêtes. Dans la dernière mise à jour du bilan vaccinal, 88,5% de la population admissible (12 ans et plus) a obtenu une première dose, tandis que 84% en a reçu deux. 

Huit nouveaux cas de Covid-19 

Concernant le bilan épidémiologique, l’Abitibi-Témiscamingue a vu une recrudescence des cas de Covid-19 au cours des 24 heures. Huit nouveaux cas se sont ajoutés, dont les trois quarts dans la MRC d’Abitibi. Les deux autres sont situés dans les MRC de Rouyn-Noranda et de la Vallée-de-l’Or. 

La région compte un total de 11 cas actifs et deux éclosions. Pas moins de cinq classes de deux écoles primaires dans la MRC d’Abitibi ont eu comme consigne d’aller se faire dépister et de s’isoler de manière préventive. 

«Ça fait longtemps que la région n’a pas eu une telle hausse des cas. Je trouve que c’est un rappel que le virus circule toujours, malgré les semaines d’accalmie. Ça peut flamber si on ne fait pas attention», a lancé comme avertissement la médecin-conseil en santé publique, Dre Omobola Sobanjo. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média