Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

07 octobre 2021

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Un solide premier tournoi pour le club Noranda

Denyse Julien et Yannick Gaubert entraîneront les athlètes de badminton

Badminton Noranda

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

L’équipe de badminton du club Noranda reprend du service cette année.

Le club de badminton Noranda participait à son premier tournoi, le Challenge Laval Yonex du circuit junior. Les raquettes du club ont obtenu des résultats intéressants.

L’entraîneur du club, Yannick Gaubert, était satisfait. «Ce fut quand même un bon tournoi avec plusieurs quarts de finale et une demi-finale. On a eu quelques mauvais tirages au sort où nos joueurs ont affronté des favoris», a-t-il indiqué.

«C’était un peu difficile pour certains côté stress après deux ans sans tournoi. On a pris des notes avec Denyse Julien sur quoi on doit travailler», a-t-il ajouté.

Demi-finale pour le duo Aubé/Prince

Le duo Sarah Aubé et Sara Prince a atteint la demi-finale chez les U19. Les deux jeunes filles ont affronté les favoris, soit le duo de Simone Huang et Cynthia Tran, lors de la phase de groupe subissant un revers de 17-21 et 14-21. Puis, en demi-finale, la commande était aussi importante alors qu’ils ont affronté le duo d’Ariadné Panchbhai et Siya Patel, classé numéro 2, subissant un autre revers en deux manches de 14-21 et 16-21.

Sarah Aubé a atteint les quarts de finale en simple et en mixte, avec Émile Aubin-Juteau, s’inclinant contre des têtes de série. Le scénario a été semblable pour Sara Prince qui a atteint les quarts en mixte avec Mathis Hénault. En simple, elle a été défaite par la numéro 1, Simone Huang.

De son côté, en simple, toujours chez les U19, Justin Bourdages a subi un revers dès son deuxième match en affrontant la tête de série numéro 1. La meilleure performance est venue d’Émile Aubin-Juteau. Le jeune homme a remporté trois matchs pour atteindre les quarts de finale avant de subir un revers contre la 4e tête de série, Samuel Michaud.

En double, Mathis Hénault et Émile Aubin-Juteau ont subi un revers à leur premier match, mais ils ont atteint la finale de consolation où ils ont été défaits en deux sets.

De grosses pointures

Philippe Gaubert a pour sa part joué de malchance lors du tournoi. Il a subi des revers en simple contre Yanging Wang (3e tête de série). En mixte, avec Mélina Bouchard, il a subi un revers contre le duo #1 de Zi Han Peng et Jackson Zhou en deux sets. Il a tout de même atteint la finale de consolation en double avec Neilson Tao.

Pour sa part, Mélina Bouchard a aussi joué de malchance se retrouvant à deux reprises avec deux têtes de série dans ces groupes en simple et en double.

Le club Noranda choyé

Le club de badminton Noranda peut se targuer d’avoir un des meilleurs groupes d’entraîneurs au Québec. Avec le retour de Denyse Julien en région, l’ancienne olympienne s’est jointe à Yannick Gaubert pour encadrer les jeunes raquettes du club.

Lorsque le retour de Denyse Julien s’est concrétisé, Yannick Gaubert a tâté le terrain. J’ai sauté sur l’occasion parce que j’aime ça coacher. C’est une bonne équipe. Ça m’intéressait de m’impliquer», a-t-elle confié.

Il ne s’agira pas de la première collaboration entre les deux entraîneurs. «On a déjà entraîné ensemble dans le passé et on a eu de nos joueurs qui se sont affrontés», a rappelé Yannick Gaubert.

De bons espoirs

Cette année, Yannick Gaubert peut compter sur un club intéressant. «On a de bons jeunes espoirs. Je pense qu’on a les moyens de les faire progresser», a-t-il évoqué.

«Il y a de bons athlètes comme Mélina Bouchard, Sara Prince, Philippe Gaubert et Thomas Huard», a ajouté Denyse Julien.

Les deux entraîneurs pourront compter sur d’autres gens impliqués. «On a une belle équipe d’entraîneurs avec Jean-François Huard et David de la Chevrotière qui nous donne un coup de main. Élizabeth Hardy est aussi toujours là pour nous épauler», a fait savoir Yannick Gaubert.

Élizabeth Hardy entraîne au club depuis très longtemps, autant au niveau participatif que compétitif. «Elle est vraiment bonne avec les jeunes», a signalé Denyse Julien.

Un répit

L’an dernier, les joueurs de badminton ont réussi à jouer malgré les consignes sanitaires de la région. «On a quand même été privilégié. Les jeunes ont pu continuer de jouer, mais je ne pouvais pas vraiment les entraîner. Ils ont pu se perfectionner en simple», a évoqué Yannick Gaubert.

Néanmoins, l’entraîneur n’a pu célébrer de la même façon qu’il le faisait chaque année avec ses joueurs de dernière année en participant à un championnat canadien avec eux. «C’était décevant. J’étais aux championnats canadiens avec Benoit Bordeleau quand la pandémie a éclaté et il venait de perdre en trois sets en quarts de finale contre le numéro 2. Il était dans la zone. C’est dommage pour tous les joueurs qui s’étaient investis», a-t-il confié.

Mais ce dernier voit du positif. «En même temps, on est toujours à la course. Cette année, on a pu prendre un temps. Ç’a permis de recharger les batteries», a-t-il mentionné.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média