Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

13 octobre 2021

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

SOS Lunch: un projet pour aider

Plusieurs activités sont prévues par les élèves de la classe pour amasser des fonds

SOS lunch école Granada

©Centre de services scolaire de Rouyn-Noranda

La classe de 5e année de Claude Pichette de l’école de Granada a créé un projet visant à fournir des lunchs à des gens dans le besoin.

La classe de 5e année de l’école de Granada de Claude Pichette a mis sur pied un projet entrepreneurial qui leur permettra d’amasser des fonds afin de fournir des repas cuisinés à la communauté.

L’idée générale de ce projet est venue de l’élève Raphaëlle Audet. «Je souhaitais qu’on puisse faire des lunchs pour les élèves de notre école pour donner une pause aux parents. Avec les idées de tous, on est arrivé avec cette idée d’entreprise pour créer ce projet», a-t-elle expliqué.

À la fin, toutes les sommes excédentaires seront remises à un organisme. «Elles vont être données à Enfant-Soleil. Les enfants ont besoin de ça et les parents aussi. C’est vraiment poche de vivre ça. Ça permet d’acheter plus de machines ou d’avoir des surprises pour les enfants», a souligné Céliane Gélinas, une autre des élèves de la classe.

Pour l’enseignante Claude Pichette, il était important de les aider dans ce projet. «Comme enseignante, c’est important de ne pas être fermée aux idées des élèves et de les écouter. Pour moi, dans ce projet, je suis en mesure de voir du français, des mathématiques, etc. Les jeunes embarquent et sont motivés. En plus, le transfert de leur apprentissage se fait mieux», a-t-elle mentionné.

Le logo du projet a été créé par Dalie Patry. Elle a été aidée par Yarek Slobodian et Raphaëlle Quevillon durant ce projet.

Un évènement

Pour amasser les fonds, les élèves ont eu la meilleure des idées à l’approche de l’Halloween. «Nous allons organiser un parcours hanté pour nous permettre d’amasser des sous pour notre entreprise», a mentionné Kelly Gagnon, une autre des élèves de la classe.

Ce parcours se tiendra le vendredi 15 octobre sur le site de l'aréna Éric-Desjardins à Granada de 18h30 à 21h. Il n’y a pas de prix d’entrée, mais les gens peuvent laisser une contribution volontaire sur place. «Il y aura des clôtures, des draps. On a aussi fait des équipes pour travailler dessus. On espère que les gens vont avoir peur», a fait savoir Sahel McLean.

D’autres activités sont prévues au cours des prochains mois. «On a plusieurs idées de projets. On pense organiser une glissade derrière l’école, mais on attend encore les permissions», a fait savoir Raphaël Lottinville.

«Pour Noël, on va organiser une soirée cinéma où on va donner des bonbons. Les gens pourront donner une contribution volontaire», a ajouté son collègue de classe, Yarek Slobodian.

Une meilleure justice

Ainsi, grâce aux sommes amassées, les élèves de la classe prépareront, à partir de novembre, des plats qu’ils offriront gratuitement à des organismes comme la banque alimentaire de la Ressourcerie Bernard-Hamel. «On veut créer des lunchs pour les gens dans le besoin pour améliorer le monde et avoir plus de justice», a mentionné Maxim Patry.

Les élèves recevront l’aide de la restauratrice Véronique Gabrysz du restaurant Le Pizzé dans ce projet. La classe est ouverte à d’autres collaborateurs pour bonifier leur projet. «On a déjà contacté certains chefs et on attend des décisions. Mais on veut trouver des idées de lunch peu coûteux pour qu’on puisse donner au suivant», a signalé l’enseignante Claude Pichette.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média