Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections municipales 2021

Retour

14 octobre 2021

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

«On est dans l’urgence climatique!»

Diane Dallaire promet la gratuité des autobus de ville pour lutter contre les gaz à effet de serre

Diane Dallaire candidate mairie Rouyn-Noranda

©Photo Le Citoyen-Thierry de Noncourt

Diane Dallaire, candidate à la mairie de Rouyn-Noranda, veut que la Ville devienne un exemple dans la lutte aux changements climatiques.

La mairesse sortante de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, promet que les autobus de ville seront gratuits dès 2022, si elle est réélue. Elle propose aussi une charte citoyenne pour encourager les gens à en faire plus dans la lutte aux gaz à effet de serre (GES).

Elle s’engage aussi à revoir les circuits de manière à les rendre plus efficaces. Les autobus de ville sont sous-utilisés et souvent jugés inadéquats en raison d’horaires mal adaptés et de la faible fréquence de passage, particulièrement pour les étudiants. Ce problème est connu depuis plus d’une dizaine d’années, mais Mme Dallaire promet de s’y attaquer maintenant. «On a moins de dix ans pour réagir. On est dans l’urgence climatique. On veut que les gens prennent l’autobus pour réduire les gaz à effet de serre. On va tout mettre en place pour que les autobus soient bondés», a-t-elle affirmé. 

Charte citoyenne 

Mme Dallaire propose que les citoyens signent une charte citoyenne pour s’engager à réduire leur empreinte environnementale. Cette idée ressemble à celle du «Pacte pour la transition» qui avait attiré l’attention en 2018. Elle s’engage aussi à signer la déclaration «Unis pour le climat» de l’Union des municipalités du Québec (UMQ). Mme Dallaire avance que Rouyn-Noranda dispose des ressources pour devenir chef de file pour l’environnement. «Quand il s’agit de la lutte aux changements climatiques, pas question de se limiter à un rôle participatif. L’ADN du développeur, on le sait, coule dans nos veines. Je veux que Rouyn-Noranda soit une source d’inspiration douce et rebelle à l’échelle planétaire, au même titre qu’elle l’est en culture», a-t-elle insisté.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média