Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections municipales 2021

Retour

20 octobre 2021

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Diane Dallaire répond à Jean-Marc Belzile sur la dette

Une augmentation de 42 % en 4 ans

Diane Dallaire Jean-Marc Belzile candidats mairie Rouyn-Noranda

©Photo Gracieuseté

Diane Dallaire justifie l’augmentation de 42% de la dette municipale durant son premier mandat par des investissements importants et nécessaires.

Le candidat à la mairie, Jean-Marc Belzile a promis de s’attaquer à la dette de la Ville de Rouyn-Noranda après qu’elle ait presque doublée en 8 ans. Au cours du mandat de Diane Dallaire, la dette est passée de 95,6 M$ à 136 M$, une augmentation de plus de 42%, en 4 ans.

La mairesse sortante, Diane Dallaire justifie cette croissance par des investissements importants, comme la nouvelle aérogare de plus de 40 M$. «Ça n’a pas été initié par moi, mais j’endosse totalement les décisions prises par les administrations passées. C’était des investissements nécessaires», a-t-elle insisté.

Politique de gestion de la dette

Mme Dallaire rappelle qu’une politique de la gestion de la dette est entrée en vigueur en novembre 2020. «Je veux rappeler qu’on est des gestionnaires sérieux. Avec le conseil, on a fait un travail extraordinaire. L’augmentation de la dette est documentée et on sait où on s’en va, il y a des prévisions sur plusieurs années. Selon la politique, on doit respecter les ratios d’endettement, il y a des seuils qu’on ne peut pas dépasser.» Dans le budget 2021 de la Ville, on indique que le ratio d’endettement est de 0,17 sou pour chaque dollar, un ratio inférieur à 20%.

La candidate a aussi mis en doute la vision de M. Belzile et ses dépenses anticipées. «C’est curieux d’entendre ça, quand on voit quelqu’un qui veut donner 1 M$ de budget participatif, 10 000 $ ou 15 000 $ aux infirmières et des congés de taxes pendant 5 ans, je ne sais pas où il va le prendre son argent?»

17e sur 25

M. Belzile reproche que l’endettement à long terme par habitant place Rouyn-Noranda au 17e rang sur 25 pour les villes de sa catégorie. «La Ville respecte tous les ratios. C’est sûr et certain que les besoins étaient grands», répond Mme Dallaire, en citant l’aérogare, le nouvel atelier mécanique, le centre communautaire d’Arntfield, le centre aquatique et l’usine de filtration, actuellement en rénovation pour en augmenter la réserve. «Il y a des moments stratégiques, où une ville doit investir», a-t-elle soutenu. Dans le budget 2021 de Rouyn-Noranda, on indique que le ratio d’endettement est de 0,17% pour chaque dollar, un ratio inférieur à 20%. Fait à souligner, la masse salariale de la Ville est passée de 27,6 M$ en 2019, à 32 M$ en 2021, en raison des hausses salariales et de l’embauche d’une équipe de mécaniciens pour l’atelier mécanique.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média