Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

20 octobre 2021

Christine Morasse - cmorasse@lexismedia.ca

Une artiste de la région se démarque

Marta Saenz de la Calzada remporte le Prix Charles-Biddle 2021

Marta Saenz de la Calzada

©Marie-Noël Phaneuf - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Gauche à droite : Mustapha Terki, Marta au centre, en arrière, Michel Vallée, président directeur général de Culture pour tous et Igor Ovadis qui a reçu un prix de reconnaissance spéciale

Cette distinction souligne l’apport de personnes ayant immigré au Québec et dont l’engagement professionnel et personnel contribue au développement culturel et artistique de la province  

La comédienne, poétesse et conteuse Marta Saenz de la Calzada remporte le Prix Charles-Biddle 2021. Rejointe au téléphone, Marta savourait cet honneur avec beaucoup de reconnaissance envers ceux et celles qui ont partagé son chemin : « Ce Prix-là, je le partage avec mon Abitibi, ma terre d’accueil. Si je reçois cet honneur aujourd’hui, c’est parce que j’ai croisé des gens sur mon chemin qui m’ont aidé à devenir la personne que je suis.»  

 

Une immigrante, avec un accent espagnol, qui fait du théâtre en 1969 à Rouyn 

«Quand je suis arrivée à Rouyn-Noranda en 1969, j’ai commencé à faire du théâtre et c’est là que j’ai fait la connaissance de Jean-Guy Côté. Il m’a vraiment aidé. Tu sais, une immigrante, avec un accent espagnol, qui fait du théâtre en 1969 à Rouyn, c’est pas évident», raconte Marta en rigolant. «Je dois beaucoup à Marie-Claude Leclercq, professeure de français, qui m’a aidé par amitié tout comme Nicole Garceau qui m’a invité au Festival de contes et légendes.» Celle qui soumettait sa candidature pour une 3e fois a tiré des leçons quant à la façon de se préparer : « La première fois, je n’avais pratiquement aucune chance de gagner ce Prix puisqu’il n’y avait que le volet national/international. Mais en 2019, on a ajouté le volet régional. Bon! Je n’ai pas gagné mais j’ai pris le temps d’aller voir la candidature du gagnant. C’est là que j’ai découvert qu’il fallait être professionnel, avoir son propre site Web et être encore mieux préparée. Alors, quand j’ai déposé ma candidature pour 2021, j’avais vraiment amélioré mon dossier.»  

 

L’intégration c’est comme la danse, ça se fait à 2 

Bien connue en Abitibi-Témiscamingue, Marta explique comment elle voit l’arrivée d’un immigrant dans un autre pays : «Il y a la personne qui arrive et la société qui l’accueille. L’intégration, c’est comme la danse, ça se fait à 2. Et en Abitibi, on sait danser», ajoute-t-elle. À travers ses multiples projets, Marta a su donner la parole aux immigrants de notre région et à créer des ponts entre les différentes cultures. « Rouyn-Noranda, c’est cosmopolite depuis les années ’30. Les gens d’ici sont habitués de vivre avec des gens d’ailleurs qui ont des valeurs différentes», affirme-t-elle. 

 

Un parcours de 52 ans 

Bien qu’elle accepte ce Prix avec beaucoup d’humilité, Marta revendique tout le travail qu’il y a derrière : « Ça fait 52 ans que je sème et que je travaille fort alors aujourd’hui, je récolte. J’espère que mon parcours sera inspirant pour d’autres immigrants ». La sympathique femme originaire d’Espagne est assurément l’une de nos plus fières ambassadrices. En recevant le Prix Charles-Biddle 2021, Marta Saenz de la Calzada fait rayonner notre région à sa façon. 

Commentaires

24 octobre 2021

pierremorissette

bravo marta

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média