Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

21 octobre 2021

Christine Morasse - cmorasse@lexismedia.ca

COVID19: Les 5 à 11 ans bientôt vaccinés

19 cas actifs en Abitibi-Témiscamingue

AB-Vaccination

©Le Citoyen – Archives - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Vaccination chez les 5 à 11 ans

Plus de 1 000 personnes ont déjà reçu leur 3e dose

Lors du point de presse tenue le 21 octobre, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Abitibi-Témiscamingue a dressé un bilan de la situation. 

 

La vaccination chez les 5 à 11 ans va bientôt débuter 

Selon la coordonnatrice de la campagne régionale de vaccination, Katia Châteauvert, près de 86% de la population a reçu 2 doses du vaccin. À ce haut taux de vaccination (2 doses) s’ajoute maintenant l’administration d’une 3e dose chez les aînés et les personnes vulnérables. « Nous avons déjà vacciné 1 041 personnes depuis le 15 octobre et cela va se poursuivre jusqu’à la mi-novembre», explique-t-elle. «L’homologation du vaccin pour les 5 à 11 ans est en cours. Nous attentons la confirmation pour débuter la campagne de vaccination», ajoute-t-elle. 

 

19 cas actifs et 1 décès 

La médecin-conseil à la Santé publique, Dre Omobola Sobanjo confirme qu’il y a 19 cas actifs dans notre région. « Il y a 12 cas dans la MRC-Abitibi, 3 cas à Rouyn-Noranda et 4 cas dans la MRC Vallée-de-l’Or. Nous déplorons un décès à Amos suite à l’éclosion au Jardin du Patrimoine». Concernant l’éclosion à l’unité de médecine de Val-d’Or, la docteure Sobanjo apporte les précisions suivantes : « Les 4 personnes étaient déjà hospitalisées. Ce sont des usagers qui étaient déjà là mais pas à cause de la COVID. Aucun membre du personnel n’a contracté le virus. Nous pensons que c’est un visiteur qui aurait transmis le virus». Toujours selon la docteure Sobanjo, les usagers auraient été adéquatement vaccinés. Une enquête épidémiologique est en cours pour trouver la source de la contamination. 

 

Plan de contingence : appel au calme 

La présidente-directrice générale du CISSS-AT, Caroline Roy, a lancé un appel au calme lors du point de presse. « Les travaux se poursuivent avec la municipalité de Senneterre, les employés concernés et le syndicat. Nous acceptons toutes les propositions et les pistes de solutions. Toutefois nous ne tolèrerons plus de propos violents, haineux et non constructifs sur nos différentes plateformes. Je fais appel au civisme. La situation a pris des proportions démesurées alors que circulent sur les réseaux sociaux des menaces et des appels à la violence et à la haine. C’est inconcevable et inacceptable!» Comme l’explique Caroline Roy : «Toutes les mesures vont dans le sens de maintenir les services en région». Rappelons que le service d’urgence de Senneterre est partiellement fermé et de façon temporaire jusqu’à ce qu’un nombre suffisant d’infirmières soient recrutées. Il y a actuellement 700 infirmières dans le réseau. Il en faudrait 950 pour combler tous les besoins. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média