Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

24 octobre 2021

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Carruthers s’éveille, une séquence record pour Richard

181 minutes 23 secondes sans donner de buts pour Samuel Richard

Leighton Carruthers

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Leighton Carruthers a inscrit un but et une passe en plus de donner la victoire aux Huskies en tirs de barrage.

L’attaquant Leighton Carruthers a connu un de ses meilleurs matchs dans l’uniforme rouynorandien. Il a donné la victoire aux Huskies en tirs de barrage après avoir amassé un but et une passe dans une victoire de 3 à 2 face aux Wildcats de Moncton. De son côté, Samuel Richard a inscrit son nom dans le livre des records.

«Honnêtement, Leighton a vraiment très bien joué. Il a bougé ses pieds, il était impliqué dans l’échec avant et physiquement. Quand tu marques, tout devient plus facile. Il était en confiance et, en fusillade, on s’est dit pourquoi pas. Il est allé marquer le but gagnant», a signalé l’entraîneur-chef des Huskies, Brad Yetman, au sujet de son attaquant.

La meute a tout de même eu chaud après avoir accordé le but égalisateur avec 19 secondes à faire au match. «On a vécu ça contre Drummondville et on a égalisé le match par la suite en restant calme. On a travaillé vraiment très fort tout le match, mais ce fut plus difficile en troisième, mais il faut se rappeler qu’on disputait un troisième match en trois jours», a-t-il évoqué.

La meute revient de son voyage dans les provinces atlantiques avec 4 points sur une possibilité de 6. «Même pour les équipes aspirantes, c’est difficile de faire ça. Avec le voyage, les changements d’hôtels et d’arénas, de revenir avec ces 4 points, c’est incroyable», a signalé la meute.

Un record

La séquence de minutes sans accorder de buts s’est finalement terminée après 181 minutes 23 secondes en fin de troisième période. Ce fait d’armes est bon pour le deuxième rang de l’histoire de l’équipe devant Olivier Tremblay (174 minutes 22 secondes) et derrière Samuel Harvey (199 minutes 19 secondes).

«Samuel Richard fait les arrêts clés à chaque match. Il est toujours là pour nous. Je me sentais un peu mal pour lui quand il a perdu son blanchissage en fin de troisième période», a soutenu son entraîneur.

Mis à part la contre-performance à Charlottetown, la formation rouynorandienne joue du très bon hockey défensivement. Qu’à cela tienne, ce changement remonte à une rencontre tenue après la défaite de 6 à 2 contre Québec. «Les joueurs ont appris qu’ils devaient être plus fiables défensivement. Pour gagner des matchs, on doit être bon défensivement et limiter les revirements», a-t-il expliqué.

Carruthers tout feu tout flamme

Après avoir marqué samedi, Leighton Carruthers n’allait pas s’arrêter en si bon chemin. En fin de deuxième période, l’attaquant des Huskies, bien posté dans l’enclave, a déjoué Thomas Couture d’un bon lancer après avoir reçu une passe de Louis-Philippe Fontaine.

Quelques instants plus tard, sur une descente à deux contre un, Carruthers a remis à Mathieu Gagnon (1er) qui a ainsi augmenté l’avance des Huskies.

En fin de rencontre, Alexis Daniel (2e) a redonné espoir aux Wildcats. Puis, retirant leur gardien au profit d’un sixième attaquant dans la dernière minute de jeu, les locaux ont nivelé la marque. Jacob Stewart (2e) a saisi un retour de lancer de Maxim Barbashev pour forcer la tenue d’une prolongation.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média