Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

28 octobre 2021

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Retour d’Autobus Maheux sur les routes de la région

Reprise des services de transport interurbain

Autobus Maheux

©Archives - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Autobus Maheux reprend du service en région, mais la situation du transporteur reste précaire.

Autobus Maheux annonce la reprise du transport interurbain sur l’ensemble de son réseau régional à compter du 1er novembre.

Les services de transport collectif pourront reprendre grâce à la nouvelle mouture du programme d’aide à la relance du transport interurbain par autobus (PARTIA). Celui-ci avait permis la relance des services sur les corridors Abitibi / Montréal, Grand-Remous / Gatineau / Ottawa et Val-d’Or / Chisasibi, en juillet 2020. Les liaisons entre Rouyn-Noranda / La Sarre, Rouyn-Noranda / Témiscamingue / North Bay, Val-d’Or / Amos, Val-d’Or / Chibougamau et Amos /Rivière-Héva reprennent donc du service, mais le président du Groupe Autobus Maheux, Pierre Maheux, rappelle que les difficultés rencontrées par le transport collectif interurbain existaient avant la crise sanitaire. « Sans l’aide du ministère des Transports du Québec, il serait impossible pour notre entreprise de relancer les services sur les corridors régionaux. Il faut comprendre que ce programme d’aide ne permet pas d’assurer la rentabilité des opérations sur ces corridors; mais, il couvre une partie des pertes, ce qui permet temporairement la relance des services jusqu’au 31 mars prochain. Malheureusement, au-delà de cette date, le problème du financement des lignes régionales, déjà déficitaires avant la pandémie demeure entier. »

Contribution des municipalités

La fin du PARTIA interurbain est prévue le 31 mars 2022. Comme plusieurs voix réclament des solutions aux émissions de gaz à effet de serre et davantage de transport en commun, une nouvelle solution devra être trouvée d’ici là.

M. Maheux rappelle qu’avant la crise sanitaire les lignes régionales bénéficiaient d’une aide financière prévue au programme d’aide au développement du transport collectif (PADTC), accordée aux MRC, qui souhaitaient maintenir les services de transport interurbain par autobus. « Le PADTC ne permet pas d’atteindre la rentabilité, mais il permet d’éponger une grande partie des pertes encourues par l’exploitation des lignes régionales déficitaires. Cependant, le transporteur que nous sommes ne peut bénéficier directement du PADTC. Sans l’implication du monde municipal, on ne peut accéder à cette aide financière», a-t-il expliqué.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média