Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

03 novembre 2021

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

2 850 000 M$ pour des autobus scolaires électriques en AO

Une aide insuffisante selon les transporteurs

Keolis

©Photo - gracieuseté Lion

Deux transporteurs scolaires d’Abitibi-Ouest ont obtenu de l’aide financière du gouvernement pour les soutenir dans l’électrification de leurs flottes d’autobus. Autobus DM Boréal a reçu 750 000$ et Transport Clément Bégin a eu 2 100 000$, des montants bien insuffisants pour compenser les coûts supplémentaires engendrés, selon les dirigeants. 

Transport Clément Bégin avait déjà pris le virage de l’électrification, quand il a obtenu l’aide gouvernementale. 3 autobus ont été achetés à la fin de l’an dernier et 14 autres cet été. Le coût des autobus entre 300 000$ et 350 000$ serait plus du double des autobus diesel traditionnels et l’aide du gouvernement n’atteint que 150 000$ par autobus, en plus des bornes de recharge. «Je voulais être encore plus vert. J’avais fait mes commandes avant que la loi passe. Ça fait au moins quatre ans que mes employés sont préparés. Il faudra rajuster les contrats avec le transport scolaire pour être capables de les payer et obtenir une rentabilité normale», a expliqué le propriétaire, Carl Bégin. 

Même son de cloche chez Autobus DM Boréal. «La subvention de cette année, qui est la plus élevée, n’est pas adéquate, ce n’est pas possible de diminuer pour se retrouver à zéro dans trois ans», a confié Dominic Maheux, propriétaire. Il craint que les prévisions de diminution des coûts avancés par le gouvernement soient irréalistes. M. Maheux déplore que le programme du ministère des Transports ait été élaboré sans consultation auprès de l’industrie.  

Réduction des émissions 

Le gouvernement Legault s’est fixé l’objectif de réduire les émissions de GES à 37,5 % sous le niveau de 1990. Il prévoit que d’ici 2030, l’électrification de 65% du parc d’autobus scolaires permettrait d’éviter 800 000 tonnes d’émissions de GES. Le programme d’électrification des autobus, doté d’un budget de 250,7 M$, sera en vigueur jusqu’au 31 mars 2024.  

« L’investissement annoncé aujourd’hui est un exemple tangible de notre vision d’une transition écoresponsable du transport d’élèves. Il s’agit d’un engagement ferme envers les jeunes de la circonscription d’Abitibi-Ouest pour leur assurer un meilleur avenir. Cette approche représente aussi un vecteur de sensibilisation des nouvelles générations quant aux avantages à recourir aux modes de transport électrique pour répondre aux enjeux environnementaux. », s’est réjouie la députée d’Abitibi-Ouest, Suzanne Blais.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média