Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

04 novembre 2021

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

La nouvelle urgence de Ville-Marie n’a rien à envier aux autres

Des aménagements et des équipements à la fine pointe des standards les plus élevés

Robert Clouâtre

©Lucie Charest

Pour Robert Clouâtre même si la salle d’attente compte le même nombre de sièges, son aménagement n’a rien à voir avec l’exiguïté de l’ancienne salle d’attente.

À compter du 13 novembre, les usagers de l’urgence du Centre de santé à Ville-Marie risquent d’y trouver le temps moins long et d’y être beaucoup plus confortables selon les premières observations du journal lors de la visite des lieux.

«Nos anciennes installations dataient des années 1980, celles qu’on livre aujourd’hui sont conformes aux standards des années 2020 tant au niveau de la salle d’attente que des espaces cliniques, a fait remarquer Robert Clouâtre, conseiller en bâtiment à la Direction des services techniques et logistique du CISSSAT. La salle d’attente est beaucoup plus grande même si elle compte le même nombre de sièges. Ceux-ci sont suffisamment espacés pour respecter les mesures de distanciation. Aussi, les grandes fenêtres permettent aux gens qui attendent d’avoir une vue plus agréable sur l’extérieur.»

Espace clinique

La modernisation de l’urgence se traduit par l’acquisition d’équipements à la fine pointe de la technologie ainsi que par des améliorations significatives concernant l’installation physique des lieux tels l’ajout de deux colonnes de services et deux civières pour la traumatologie, ce qui permet d’intervenir simultanément auprès de deux personnes requérant des soins importants dans le secteur des urgences.

Fait plutôt intéressant, le poste infirmier est aménagé en «L» dont l’une des faces donne directement sur les cinq civières aménagées séparément dans cinq salles distinctes. L’autre face du «L» donne sur les deux salles de soins intensifs. Fait encore plus intéressant, chaque salle de soins intensifs est dotée d’un fauteuil qui peut être transformé en lit de camp pour permettre à une personne significative de demeurer au chevet de l’usager qui est aux soins intensifs.

«Nos anciennes installations dataient des années 1980, celles qu’on livre aujourd’hui sont conformes aux standards des années 2020» - Robert Clouâtre

Fonctionnel et attractif

Le projet d’une valeur de 56,6 M$ englobe un agrandissement d’une superficie de 3 620 m², la modernisation des équipements, le bloc opératoire, l’urgence, les soins intensifs, le laboratoire et l’unité de retraitement des dispositifs médicaux. Les activités sont déjà amorcées au nouveau bloc opératoire. L’urgence sera en fonction à compter du 13 novembre.

«Le déménagement dans les nouveaux locaux permettra aux employés et aux médecins de travailler dans un environnement à la fine pointe de la technologie, plus fonctionnel et attractif», s’est réjouie Caroline Roy, présidente-directrice générale du CISSSAT.

©Lucie Charest

La nouvelle urgence de Ville-Marie, à la fine pointe des plus hauts standards.

©Lucie Charest

Pour Robert Clouâtre même si la salle d’attente compte le même nombre de sièges, son aménagement n’a rien à voir avec l’exiguïté de l’ancienne salle d’attente.

©Lucie Charest

À la fine pointe des standards des années 2020.

©Lucie Charest

Deux civières de traumatologie ont été ajoutées à l’urgence.

©Lucie Charest

Le poste infirmier aménagé en «L» permet de maintenir un contact visuel tant sur les cinq civières que sur les deux lits de soins intensifs.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média