Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

06 novembre 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Du drame avec ça ?

Les Foreurs et les Huskies se partagent le doublé

Foreurs Val-d'Or - Huskies Rouyn-Noranda

©Pierre-Olivier Poulin

Les Foreurs ont créé l’égalité 3 à 3 avec 58 secondes à faire en troisième période.

HOCKEY JUNIOR - Les deux premiers affrontements de cette guerre de la 117 auront répondu à toutes les attentes. Après un gain des Huskies de Rouyn-Noranda devant une bruyante foule, les Foreurs de Val-d’Or ont fait de même, samedi, devant leurs partisans, l’emportant 4 à 3 en tirs de barrage.

Les Rouynorandiens pensaient bien réduire au silence le Centre Agnico Eagle et balayer ce programme double abitibien. À la suite d’une longue séquence en zone offensive, Samuel Johnson (2e du match) a battu William Blackburn d’un tir du côté rapproché pour faire 3 à 2.

Alors que les spectateurs valdoriens pensaient voir leur formation favorite subir une deuxième défaite en moins de 24 heures, Justin Robidas (7) a redonné vie à la foule en faisant habilement dévier la passe du défenseur Félix Paquet derrière Samuel Richard.

Malgré cette égalité, le cœur des 1808 partisans n’a pas arrêté de battre la charade pour autant.

En prolongation, les hommes de Brad Yetman ont dû faire preuve de ténacité pour neutraliser un double jeu de puissance pour le vert et or, et ainsi forcer les tirs de barrage.

Si Mathieu Gagnon a sonné la première charge de la meute, Robidas s’est assuré de garder son équipe en vie pour une deuxième fois, en battant Richard durant la troisième ronde. Un but d’Alexandre Doucet plus tard, Blackburn a terminé son week-end sur une bonne note avec un arrêt sur Leighton Carruters pour sceller la victoire.

«Je pense que le but [de Samuel Johnson], c’est ma faute. Ça arrive, mais mon travail était de rebondir et de redonner confiance à mes coéquipiers en faisant des arrêts. Je me suis repris en tirs de barrage. J’aime me lever dans les moments importants», n’a pas caché William Blackburn en point de presse.

«J’ai vu le jeu s’ouvrir au centre de la glace. J’ai vu que j’avais la vitesse nécessaire et que c’était le temps de mettre la rondelle en fond de territoire. J’ai vu que Justin [Robidas] avait bien foncé au filet, c’était obligatoire que je lui fasse la passe», a décrit Félix Paquet sur le filet égalisateur.

Combatifs Huskies

À l’instar de la veille, les Huskies ont comblé leur inexpérience avec le travail acharné. En retard 1 à 0 après le sixième de l’année d’Alexander Mirzabalaev, ceux-ci sont revenus tout de suite en force pour inscrire deux filets en 49 secondes, gracieusetés de Samuel Johnson (3) et de Thomas Belzile (1).

Plus en contrôle lors du second engagement, les Foreurs ont profité de leur première attaque à cinq pour niveler la marque. Posté à la droite de Richard, Jérémy Michel (6) a fait mouche sur un bon tir des poignets.

«Sans dire qu’on méritait complètement la partie de vendredi, ça aurait pu aller d’un bord, comme de l’autre. Je suis content pour les gars, car dernièrement, c’est plus difficile. Tout le monde a participé», s’est réjoui Maxime Desruisseaux.

Toujours privé d’Émile Lauzon et de Marshall Lessard, Val-d’Or devait se débrouiller sans Jérémy Ste-Marie (commotion cérébrale).

«Ces trois joueurs feraient une belle unité s’ils jouaient ensemble, a avancé l’entraîneur. Par contre, des gars comme Zachaël Turgeon et Jason Desruisseaux ont pris les bouchées doubles. Je pense que c’est la meilleure fin de semaine de William Provost depuis mon arrivée. On sent qu’il est en croissance et il sait qu’il a un rôle important».

Merci Chantal !

Avant la rencontre, les Foreurs ont tenu une petite cérémonie en l’honneur de Chantal Bordeleau, l’ancienne présidente du fan-club de l’équipe décédée subitement au cours de l’été dernier.

Reconnue par tout le monde à l’intérieur du domicile du vert et or, Mme Bordeleau a fait des pieds et des mains pour donner un nouveau souffle au groupe de partisans, qui a vu son nombre de membres grandir significativement durant son implication. Présents sur la glace, les membres de sa famille ont reçu une gerbe de fleurs des mains du président Dany Marchand.

«Je n’ai pas eu la chance de connaître cette personne, mais je n’entends que de belles choses sur ses accomplissements à Val-d’Or et avec les Foreurs. C’est plaisant d’avoir pu finir sur une belle note pour elle», a souligné Maxime Desruisseaux.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média