Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

13 novembre 2021

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Bilan du Festival de musique Trad : «Un vrai feu d’artifice!»

Un retour en «live» très bien réussi, selon l’organisation

Festival de musique Trad

©Photo: Dominic McGraw

La Croisée d’antan est l’un des groupes qui ont mis du ''fun dans la cabane'' lors du 4e Festival de musique Trad de Val-d’Or.

Le retour avec des spectacles «live» aura été fracassant pour le Festival de musique Trad de Val-d’Or, qui présentait sa 4e édition du 4 au 7 novembre en présence de plusieurs gros noms du genre au Québec, dont Le Vent du Nord et Les Grands Hurleurs.

Quelques jours après les dernières notes de l’événement, la présidente du comité organisateur, Karine Roberge, était encore toute enthousiaste. Comme si le son des violons, accordéons et autres instruments résonnait encore dans sa tête!

«Le spectacle final, avec Le Vent du Nord, a été un vrai feu d’artifice!, a-t-elle lancé. L’énergie et la magie ont d’ailleurs été là toute la fin de semaine, que ce soit lors des shows ou des autres activités comme les ‘’jams’’. Il s’est vraiment passé quelque chose au ‘’jam’’ du vendredi soir. Il faut le vivre pour bien le comprendre.»

Les artistes ont eux-mêmes généré et reçu beaucoup d’énergie, selon Mme Roberge. «Ils sont arrivés ici gonflés à bloc tellement ils étaient contents de pouvoir enfin jouer devant un public, a-t-elle fait remarquer. Pour Le Vent du Nord, qui venait dans la région pour la première fois après une tournée en Angleterre, au Mexique et aux États-Unis, Val-d’Or était la cerise sur le sundae!»

Pas de danse, beaucoup de monde

De toute évidence, l’interdiction de danser – une mesure sanitaire due à la pandémie – n’a pas freiné les amateurs de musique traditionnelle, puisque les salles, plus souvent qu’autrement, ont accueilli le maximum permis de gens (un peu plus de 200 personnes ou même près de 300 selon le cas). «C’était ‘’sold out’’ pour les spectacles du vendredi et du samedi soir (à la polyvalente Le Carrefour) et on a obtenu des records d’affluence pour d’autres activités aussi, a signalé Karine Roberge.

«Le festival est de plus en plus connu et les préjugés tombent concernant la musique traditionnelle; c’est loin d’être seulement le vieux rigodon des fêtes de l’ancien temps, il y a plusieurs facettes, a-t-elle fait valoir. Et avec les ateliers, les gens peuvent vivre le festival de plein de façons autre que comme spectateur, notamment comme apprenti-musicien ou comme musicien qui veut se perfectionner, par exemple.»

Donc, rendez-vous en novembre 2022 pour une 5e édition… avec de la danse cette fois, si tout va bien côté santé publique bien sûr. «Comme la formule avec seulement des shows a été bien appréciée, nous sommes en réflexion à savoir si on ramène la veillée de danse avant le festival ou à la fin», a indiqué Mme Roberge.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média