Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

17 novembre 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Une occasion à saisir pour la soprano Emma Fekete

Une audition qui pourrait lui ouvrir les portes de l’Opéra de Montréal

Emma Fekete

©gracieuseté

Emma Feteke performera devant des centaines de personnes afin de d’entrer à l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal.

CHANT - La soprano Emma Fekete aura l’occasion de se faire un nom dans le monde de la musique classique. Avant tout chose, elle devra convaincre l’Opéra de Montréal lors d’une performance ultime au Gala Talent, ce mercredi, devant des centaines de spectateurs. 

Originaire de Val-d’Or et principalement formée au Conservatoire de musique du même endroit, la chanteuse pourrait obtenir la chance d’entrer au sein de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal. 

Un enjeu aussi prestigieux ne peut compter que très peu de candidats retenus. Au début du processus, un peu plus d’une centaine d’artistes avaient présenté une candidature. Après une première coupe drastique qui ramenait le total à seulement une dizaine de candidats/candidates, seulement une poignée d’entre eux seront retenus pour intégrer cette résidence pour artistes. 

Or, le spectacle n’est que la dernière épreuve du processus. Les participants auront aussi dû prendre part à des entrevues vidéo, des cours de chant et des séances de pratique avec des pianistes durant quatre jours. 

«En tant que jeune chanteur ou chanteuse, quand on finit nos études, le but est d’entrer dans un atelier ou un studio d’opéra. C’est souvent un programme de deux ans où on est formés en tant que chanteur. On a aussi l’opportunité de performer sur la grande scène de l’Opéra de Montréal», souligne la Valdorienne. 

Pour le grand soir, celle qui est présentement étudiante au Conservatoire d’Amsterdam, aux Pays-Bas, devra interpréter un air de l’opéra «Manon», du compositeur français Jules Massenet. 

«C’est une œuvre avec un large éventail de notes. Je vais devoir chanter des notes très basses et très hautes. L’objectif sera de passer d’un registre à l’autre. Notre but premier demeure tout de même de raconter une histoire et de faire passer le message», analyse la soprano. 

Formation hors pair à Val-d'Or 

Déjà parmi un groupe sélect par sa présence à ce gala, Emma Fekete le sera encore plus pour sa province, puisqu’elle est la seule Québécoise à s’être rendue à ce stade des auditions. Pour le Conservatoire de musique de Val-d’Or, il s’agit également d’un beau velours qui confirme la pertinence et la qualité des enseignements, selon la jeune Abitibienne. 

«Je ne peux pas assez dire à quel point ma formation est d’un niveau hors pair. Nous sommes très chanceux d’avoir cela dans notre région. Quand j’ai dû faire des auditions pour le Conservatoire de Montréal et celui d’Amsterdam, mon niveau était vraiment à jour et j’ai pu ressortir du lot. Ce qu’on a à Val-d’Or, c’est très spécial», fait valoir Emma Feteke. 

L’artiste a dû passer à travers une préparation méthodique - autant physique, musicale que mentale – afin d’être prête pour l’exercice de ce soir (mercredi). 

«C’est certain qu’il faut éviter l’alcool et le café. J’essaie de me tenir en bonne forme physique en faisant du yoga et des exercices de respiration et de méditation afin de calmer les nerfs. J’essaie aussi de pratiquer tous les jours en faisant des réchauffements vocaux pour étirer les cordes vocales. Par la suite, je vais m’assoir au piano pendant quelques heures afin de travailler sur l’interprétation du personnage et les couleurs musicales», explique-t-elle. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média