Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

22 novembre 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

À l’autre bout de la province, les Forestiers domptent leurs démons de la prolongation

Forestiers Amos - 2021-2022

©gracieuseté - Dany Germain

Loin de chez eux, les Forestiers sont revenus de Rivière-du-Loup avec une victoire.

HOCKEY M18 AAA - Près de 2000 kilomètres aller-retour plus tard, les Forestiers d’Amos sont de retour à la maison. Impliquée dans son plus long voyage possible, l’équipe abitibienne est revenue du Bas-Saint-Laurent avec deux gros points de classement obtenus lors d’un programme double face aux Albatros du Collège Notre-Dame.

Le comparatif des montagnes russes pourrait bien résumer le dernier week-end de la formation M18 AAA régionale à Rivière-du-Loup. Des montagnes russes dans la façon de jouer, mais aussi au niveau émotionnel, comme ç’a été le cas dimanche dans une défaite de 5 à 2 au lendemain d’une belle victoire de 5 à 4 en surtemps. 

En retard d’un but à deux reprises en troisième période samedi, les Forestiers ont créé l’égalité 4 à 4 avec 16 secondes à faire au temps réglementaire pour forcer la prolongation. Frustré lors de ses trois premières présences en temps supplémentaire cette saison, Amos a finalement conjuré le mauvais sort pour l’emporter. Par ailleurs, il s’agissait de la première séquence de deux victoires consécutives des Abitibiens en cette saison 2021-2022. 

«On a démontré pas mal de caractère. Ç’aurait été facile d’abandonner avec cinq minutes à faire. On a tiré de l’arrière à deux reprises en troisième période. À la fin, on a dû neutraliser un jeu de puissance et on a réussi à marquer par après», raconte Shawn Lanoue. 

Un bon dénouement compte tenu du fait que l’entraîneur-chef des Forestiers devait composer avec la présence de trois joueurs affiliés. «Ils font vraiment bien et on est toujours contents de les avoir. Ils progressent bien et nous aident beaucoup. La preuve, on a été capables d’aller chercher un gain face à un club qui avait son alignement complet», souligne-t-il. 

Saisir sa chance 

Un de ceux à qui cette visite à Rivière-du-Loup a permis de se mettre sous les projecteurs, William Arsenault, prend de plus en plus de galon depuis quelques semaines. L’attaquant de 16 ans est présentement sur une séquence prolifique de six buts (et une passe) à ses trois dernières parties. 

Dans la défaite contre les Albatros, l’athlète de la région de Rouyn-Noranda a été l’auteur des deux buts des siens, après avoir enfilé le but de la victoire en prolongation, la veille. Ignoré au dernier repêchage de la LHJMQ, cet été, Arsenault attire de plus en plus le regard des recruteurs avec ses récentes performances. 

«On peut lui lever notre chapeau. Au début de l’année, il ne jouait pas tant que cela et était un peu plus effacé. Quand il a obtenu une chance, il en a profité. Dans un match, il a bloqué trois ou quatre tirs, dont certains en fin de rencontre. Ça lui a donné du gaz, car quand un joueur nous démontre de belles choses, on n’a pas le choix de lui en donner plus (de glace)», complimente son instructeur. 

Un autre qui prouve un peu plus sa valeur depuis quelques semaines est l’attaquant Adam Véronneau. Admissible pour la première fois à l’encan du circuit Courteau à l’été 2022, le natif de l’Estrie est présentement le deuxième meilleur marqueur de son club avec 14 points. Ayant fait ses classes dans la structure des Harfangs du Triolet avant de venir en Abitibi-Témiscamingue, le jeune joueur de 15 ans a déjà côtoyé Shawn Lanoue dans les rangs pee-wee. 

«Je savais ce qu’il pouvait nous apporter et je connaissais ses forces. C’est un jeune qui est un peu timide, mais super intelligent et passionné. Des jeunes qui proviennent de l’extérieur comme lui viennent nous donner un bon coup de main. De plus, il peut revenir avec nous l’année prochaine. En ce moment, il est un atout important pour nous», souligne le pilote. 

Entre temps, les Forestiers seront de retour en action, samedi et dimanche au Complexe sportif Desjardins d’Amos, pour accueillir l’Intrépide de Gatineau. Plusieurs membres de l’équipe régionale représentent des cas incertains, dont Zakary Coutu, Arsène Beauregard et le gardien Adam Rouleau. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média