Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

24 novembre 2021

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Fêter les 90 ans de Notre-Dame-de-Protection

Une capsule temporelle créée en partenariat avec la Maison Dumulon

Notre-Dame-de-Protection capsule

©Capture d'écran

Les lettres des parents ainsi que les capsules vidéo ont été placées dans la voûte de la Maison Dumulon. Cette capsule temporelle sera ouverte dans 20 ans.

L’école Notre-Dame-de-Protection de Rouyn-Noranda a célébré ses 90 ans l’an dernier. Pour fêter cet anniversaire, l’établissement s’est mobilisé pour ouvrir la porte sur le passé, mais aussi sur le futur de ses élèves. 

Dans le cadre du projet culturel «Ces enfants merveilleux… explorateurs de mémoires», les élèves ont pu revisiter l’histoire de leur école. «Quand on a vu les photos, on a vu à quel point l’école avait évolué», a indiqué Mikaëla Gauthier, une des élèves à avoir participé au projet. 

Même son de cloche pour sa collègue, Alexane Mercier. «Je n’avais jamais vu notre école avant. Il y avait juste une partie qui était là», a-t-elle témoigné. 

Une capsule temporelle 

Ainsi, en partenariat avec la Maison Dumulon, les élèves de l’école Notre-Dame-de-Protection ont créé une capsule temporelle qui sera ouverte dans une vingtaine d’années. «On souhaitait vraiment avoir une différence entre aujourd’hui et le futur. 30 ans étaient un peu trop loin, mais on voulait un bon écart de temps», a expliqué Marie-Claude Noël, enseignante en 3e année et membre du comité culturel de l’école. 

Ainsi, les artisans de la Maison Dumulon se sont déplacés en classe pour y présenter le passé. «On a étudié l’histoire du quartier. C’est important de savoir d’où on vient. Nous avons eu la visite d’Edith Fluet qui est venue présenter des artéfacts qui ont appartenu à des gens d’ici», a expliqué Mme Noël. 

Par la suite, les élèves ont dû amorcer une réflexion sur la vie aujourd’hui et sur le futur. «Ils ont ensuite été filmés pour discuter de plusieurs sujets comme l’école, leur famille, le sport, les jeux, de comment ils vivent aujourd’hui ainsi que de comment il voit l’avenir et ce qu’il souhaitait dans 20 ans», a signalé l’enseignante. 

«Les parents ont aussi été invités à écrire des lettres que les enfants vont recevoir dans 20 ans. Les capsules et les lettres seront conservées dans la voûte de la Maison Dumulon d’ici là», a-t-elle ajouté. 

Quelques facettes du projet ont dû être changées en raison de la pandémie. La rencontre avec d’anciens élèves n’a malheureusement pas pu avoir lieu. 

Présent et futur 

Si certains parents ont lu leur lettre aux enfants, d’autres ont choisi de conserver la teneur de celle-ci secrète. «Je suis un peu impatiente de la lire et de savoir ce qu’elle contient», a avoué Alexane Mercier. 

Pour les élèves, imaginer l’avenir a été un peu difficile. «Surtout parce qu’on ne sait pas à quoi ça va ressembler le futur», a confié Danick Gagné. 

D’autres se sont questionnés sur le futur. «On ne sait pas s’il va y avoir une autre maladie qui va apparaître ou si la COVID sera toujours là», a mentionné Annaël Fortin. 

«Avec la technologie, il y a plein de trucs qui vont changer. Les voitures seront peut-être presque volantes. On ne sait pas», a pour sa part ajouté Cédrik Laurin. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média