Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

25 novembre 2021

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

La 4e vague menace Noël

Les éclosions récentes de COVID-19 pourraient compromettre les célébrations

Virus COVID-19

©Photo Le Citoyen-Archives

Le CISSSAT invite la population à la vigilance pour endiguer la transmission alors que la 4e vague frappe la région.

Avec 130 cas actifs, une personne au soins intensifs et 25 nouveaux cas dans les derniers 24h, dont 80% de non-vaccinés, des mesures préventives sont mises en place pour tenter d’endiguer la propagation du virus, en Abitibi-Témiscamingue.

«Je suis confiante que si tout le monde fait ce qu’il doit faire, on peut reprendre le contrôle de la situation.» - Dre Omobola Sobanjo

Depuis quelques jours, le port du masque est appliqué en tout temps en milieu scolaire primaire en région. La présidente-directrice du CISSSAT explique la raison de cette mesure. «On souhaite agir maintenant, plutôt que de devoir réagir à une situation pour laquelle ce serait plus difficile de reprendre le contrôle», a-t-elle expliqué.  

4e vague  

De nombreuses inquiétudes ont été exprimées en lien avec ces éclosions à l’approche du temps des Fêtes. Mme Roy a assuré que pour le moment, il n’était pas question de fermer la frontière avec l’Ontario ou de limiter les déplacements. Comme le gouvernement l’a indiqué, il est trop tôt pour savoir s’il y aura d’autres mesures limitant les rassemblements pendant le temps des Fêtes.  

Dre Omobola Sobanjo, médecin-conseil à la Santé publique, a tenté d’être rassurante malgré la tendance. «Je suis confiante que si tout le monde fait ce qu’il doit faire, on peut reprendre le contrôle de la situation.» 

Des 25 nouveaux cas, 24 sont au Témiscamingue et 30 % sont des enfants. Il y a actuellement 400 personnes en isolement à la maison, en attente de résultat de dépistage. La 4e vague touche 9 écoles, 5 au Témiscamingue et 4 dans la Vallée-de-l’Or. «Le virus a réussi à entrer dans le milieu scolaire primaire majoritairement non vacciné. Il a eu l’opportunité de se propager plus rapidement», a expliqué Dre Sobanjo. 

La campagne de vaccination débute pour les 5 à 12 ans et déjà 3566 rendez-vous ont été fixés, ce qui représente 30 % des enfants. Les rendez-vous pour la 3e dose sont maintenant offerts. Pour prendre rendez-vous pour la vaccination, rendez-vous sur clicsante.ca. 

Le CISSSAT émettra d’autres recommandations demain, le 26 novembre.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média