Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

29 novembre 2021

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Rappel d'employés à la mine Westwood d’Iamgold

La sécurité serait assurée selon le syndicat

AB-Iamgold explications

©Iamgold Mine Westwood - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

La mine Westwood d’Iamgold pourrait intensifier sa production au cours des prochains mois.

Mine Westwood, propriété d’Iamgold multiplie les offres d’emplois et le président de la section locale du Syndicat des Métallos, André Racicot, confirme le rappel de certains travailleurs.

La minière aurait déjà entrepris les démarches pour ramener les travailleurs. Iamgold confirme que des rappels sont en cours sans spécifier le nombre de travailleurs visés. 

On se souvient que la mine Westwood a cessé ses opérations et mis à pied 437 travailleurs à la suite d’un effondrement, le 30 octobre 2020, où un travailleur était resté pris sous terre pendant 30 heures. Un événement sismique avait provoqué l’effondrement. 

Sécurité 

En avril 2021, la minière avait déjà amorcé un rappel de travailleurs et poursuivi certaines opérations. Selon M. Racicot, des solutions ont été développées pour assurer la sécurité des travailleurs. «Les services techniques ont fait leur travail. Ils vont utiliser un nouveau type de support de terrain», a-t-il confié. Plus tôt en novembre, la minière annonçait que les conditions des zones centrale et ouest continuaient de faire l’objet d’évaluation, mais que l’on pouvait envisager la reprise de l’exploitation de ces zones dans la première moitié de la prochaine année.  

Main-d’œuvre 

La pénurie de main-d’œuvre affecte tous les secteurs et les mines ne font pas exception. La minière devra déployer beaucoup d’effort pour trouver des gens qualifiés.  «Ceux qui vont être rappelés vont être bien contents, mais il y en a plusieurs qui sont partis ailleurs. La mine va devoir recruter d’autres personnes et je suis convaincu qu’ils vont être obligés de former», a dit André Racicot en ajoutant que même fraichement sorti de l’école avec un DEP en extraction de minerai en poche, le futur travailleur a encore beaucoup à apprendre.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média