Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

06 décembre 2021

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

L’enquête préliminaire de Jason Gagnon refixée en juin 2022

Mort d’un jeune homme de 19 ans en mai 2020 à Val-d’Or

Jason Gagnon

©Photo: Le Citoyen/Archives

Jason Gagnon à son arrivée au palais de justice de Val-d’Or pour sa première comparution, en mai 2020.

Le changement d’avocate de Jason Gagnon, coaccusé du meurtre d’un jeune homme de 19 ans, aura retardé le processus judiciaire d’un peu plus de huit mois.

D’abord fixée dans la première semaine d’octobre 2021, son enquête préliminaire prévue pour une durée de quatre jours aura finalement lieu du 20 au 23 juin 2022 au palais de justice de Val-d’Or, devant le juge Jacques Ladouceur, selon ce qui a été déterminé lors d’une audience tenue lundi matin.

Soulignons que cette étape des procédures judiciaires sert à déterminer si la preuve détenue par la Couronne est suffisante pour justifier la tenue d’un procès. Il peut aussi arriver qu’elle serve à faire modifier un chef d’accusation.

Jason Gagnon, 34 ans, de Val-d’Or, avait provoqué le mécontentement du juge Ladouceur quelques jours avant le début prévu de son enquête préliminaire, le 1er octobre dernier, en annonçant à la dernière minute qu’il remerciait Me Élizabeth Ménard, laquelle le représentait depuis le début des procédures, pour la remplacer par Me Marie-Hélène Giroux. Celle-ci ayant besoin de temps pour prendre connaissance du dossier, une remise avait dû être accordée à la défense.

L’accusé invoquait un bris du lien de confiance avec Me Ménard pour justifier sa décision. «Vous risquez ainsi de demeurer détenu plus longtemps et vous ne pourrez pas vous plaindre des délais puisqu’ils sont à votre charge», lui avait lancé le magistrat.

Accusés de meurtre prémédité

Rappelons que Jason Gagnon est accusé, en compagnie de Jonathan Maranda, 41 ans, de Winneway, de meurtre prémédité contre la personne de Nathan Wapachee-Hoque, 19 ans, dont le corps avait été retrouvé le matin du 8 mai 2020 dans un conteneur d’une ruelle du centre-ville de Val-d’Or.

Les deux hommes sont détenus depuis leur arrestation, survenue quelques jours après la découverte du corps de la victime. S’ils sont jugés coupables de meurtre au premier degré, la plus grave accusation du Code criminel, Gagnon et Maranda écoperont automatiquement de la prison à vie sans possibilité de pouvoir demander de libération conditionnelle avant au moins 25 ans de détention. Maranda doit quant à lui subir son enquête préliminaire à la mi-février, devant le juge Jean R. Beaulieu, pour une durée prévue de cinq jours.

Pour revenir à l’enquête préliminaire de Jason Gagnon, elle doit débuter par un voir-dire (un débat de droit ou un mini procès sur un point précis) entre la procureure de la Couronne, Me Andrée-Anne Gagnon, et l’avocate de la défense, Me Giroux, concernant l’admissibilité ou non en preuve d’une déclaration de l’accusé aux policiers.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média