Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

09 décembre 2021

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

La mairesse interpellée sur le climat et l’environnement

Nouveau Front commun pour l’environnement en Abitibi-Témiscamingue

Diane Dallaire candidate mairie Rouyn-Noranda

©Photo Le Citoyen-Thierry de Noncourt

La mairesse Diane Dallaire a promis de poser plusieurs gestes pour l’environnement et la lutte aux changements climatiques, lors de sa dernière campagne électorale.

Plusieurs représentantes d’organismes communautaires, tous membres du nouveau Front commun pour l’environnement en Abitibi-Témiscamingue, ont défilé devant le conseil municipal de Rouyn-Noranda, lors de l’assemblée ordinaire du 6 décembre, pour demander des actions concrètes pour la protection de l’environnement. 

«Vous avez le potentiel d’initier de grands changements avec droiture et courage politique. Nous espérons fermement que dans chacune de vos décisions, vous penserez à l’avenir de nos enfants.» - Émilie Robert

Johanne Alarie, de La planète s’invite au parlement Abitibi-Témiscamingue, a réitéré une demande formulée en décembre 2018, pour que la Ville signe la Déclaration d’urgence climatique (DUC). «Je vous invite par résolution à reconnaitre l’état d’urgence climatique et par ce fait même à la mise en place de solutions concrètes pour un monde carboneutre et une transition verte et juste», a-t-elle dit.  

La mairesse Diane Dallaire a justifié le premier refus de signer la DUC en 2018 par les implications trop contraignantes que cela impliquait. «Il y a des choses que vous ne nommez pas, mais il faudra le relire. On se devait de mettre en place toutes solutions connues immédiatement», a-t-elle souligné avant d’ajouter qu’elle s’engageait à la soumettre de nouveau aux membres du conseil.  

L’avenir des enfants 

Émilie Robert, de Mères au front et leurs allié.ées, a livré un vibrant plaidoyer. «Vous avez le potentiel d’initier de grands changements avec droiture et courage politique. Nous espérons fermement que dans chacune de vos décisions, vous penserez à l’avenir de nos enfants.» 

Compost et transport en commun 

Roxanne Breton, du Géco a demandé que la collecte du compost soit étendue à tous les quartiers et aux immeubles à logements. La mairesse a répondu que l’achat de 1500 nouveaux bacs bruns était prévu pour un montant de plus de 166 000$.  

Laurie Paquin du REPAT a plaidé pour des circuits de transport en commun plus efficaces en rappelant que la mairesse avait promis la gratuité de l’autobus de ville en campagne électorale. La mairesse a reconnu que les parcours étaient mal adaptés et qu’une révision était requise. La gratuité devrait être mise en place au cours de la prochaine année. Des appels ont aussi été lancés pour que plus de pression soit exercée sur la fonderie Horne pour améliorer la qualité de l’air. 

La mairesse a affirmé partager les préoccupations des militantes.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média