Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

10 décembre 2021

Jessica Gélinas - jgelinas@lexismedia.ca

Michel Gosselin Éditeur, une nouvelle maison d’édition à Rouyn-Noranda

Un premier roman pour Mario Cliche

Maison d'édition Michel Gosselin Éditeur

©Photo gracieuseté

Le livre «Le premier monde» de l’auteur Mario Cliche est disponible dans différents points de vente en Abitibi, Montréal, Mont-Laurier, Laval, Chicoutimi et bientôt à Québec.

C’est en octobre dernier que la nouvelle Maison d’édition, Michel Gosselin Éditeur, a officiellement vue le jour. Cette dernière a pour mission de valoriser et de promouvoir les auteurs et les artistes en art visuel de la région en mariant les deux formes d’art.

«Le Premier Monde», à la fois le premier tome d’une trilogie, le premier roman édité par Michel Gosselin et le premier roman de l’auteur Mario Cliche, en est un parfait exemple. La couverture et les débuts de chapitres sont illustrés par les œuvres de l’artiste Carole-Yvonne Richard. Grâce à la publication de ce premier livre, la maison d’édition abitibienne peut maintenant afficher ses couleurs et faire tranquillement sa place dans le milieu de l’édition au Québec. 

Maison d'édition Michel Gosselin Éditeur

©Photo gracieuseté

Carole-Yvonne Richard, Michel Gosselin et Mario Cliche lors du lancement qui avait lieu le 21 octobre 2021.

Les débuts du projet 

Travaillant auprès des jeunes en difficulté, Mario Cliche a pris sa retraite en 2016. 

Un de ses projets de jeune retraité était de se mettre à l’écriture, un intérêt qui l’habitait déjà depuis plusieurs années. L’idée d’écrire une œuvre de science-fiction est venue de sa fille, une idée qui lui a tout de suite plu, car ce genre lui permettrait de mettre sa créativité à l’œuvre. 

Une fois l’œuvre aboutie, M. Cliche a tout d’abord envoyé son roman à deux maisons d’éditions en France, qui ont signifié leur intérêt pour le publier. Cependant, l’auteur souhaitait que la mise au monde de son œuvre littéraire ait une signification, un sens. C’est alors qu’il a approché son bon ami Michel Gosselin. 

«Dès le départ, j’ai dit à Michel que j’aimerais qu’il édite mon livre. Au début il a refusé, mais chemin faisant et à force d’insister c’est devenu un projet à trois», a confié l’auteur Mario Cliche. 

Également retraité, Michel Gosselin était directeur informatique à l’Université du Québec où il s’occupait, entre autres, de la bibliothèque. 

«J’avais quand même une bonne connaissance de l’environnement du livre, mais je ne savais pas grand-chose dans le métier d’éditeur, mais ça m’intéressait. En me renseignant, j’ai décidé de me lancer là-dedans. Bon an mal an, on a eu l’idée de partir une maison d’édition et d’inciter le mariage entre un auteur et un artiste en art visuel. Ça a créé une nouvelle passion, je ne m’attendais pas à avoir autant de plaisir à mettre autant d’énergie sur ce projet», a fait valoir M. Gosselin. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média