Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sport étudiant

Retour

13 décembre 2021

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Émy Houle recrutée en division 1 collégiale

L'attaquante du Kodiak d'Amos se joindra aux Dynamiques de Ste-Foy

Émy Houle

©Photo: Charlie Gonthier

Émy Houle s’illustre particulièrement aux rebonds et en production offensive dans la ligue provinciale scolaire de basketball avec le Kodiak juvénile féminin d’Amos.

Émy Houle, une joueuse de basketball dominante avec le Kodiak juvénile féminin d’Amos, fera le saut en division 1 collégiale l’an prochain.

Meilleure marqueuse de la ligue provinciale scolaire au moment d’écrire ces lignes, l’ailier de 5’10’’ vient en effet d’être recrutée par les Dynamiques du Cégep de Ste-Foy en vue de la saison 2022-2023 et probablement des deux suivantes.

«Émy possède des qualités athlétiques impressionnantes et un bon instinct aux rebonds, en plus d’avoir un lancer de qualité de l’extérieur. Sa présence nous apportera beaucoup de vitesse des deux côtés du ballon et une belle versatilité», souligne son futur entraîneur à Ste-Foy, Dave Laroche, dans un courriel transmis par le Mouvement Kodiak.

L’organisation du Kodiak se dit d’ailleurs fière de cette future promotion et confiante de voir Émy Houle connaître une belle carrière en division 1 collégiale (ce qu’on appelait autrefois la ligue collégiale AAA du Québec).

Après cinq rencontres cette saison, Émy trônait au sommet des compteuses du circuit provincial juvénile avec 97 points à sa fiche, pour une moyenne de 19,4 points par match. Elle venait de plus au 3e rang dans la colonne des rebonds avec une récolte de 14,2 par match.

Double victoire pour conclure la mi-saison

Les deux formations juvéniles du Kodiak évoluant au niveau provincial ont d’ailleurs conclu la mi-saison sur une belle note, samedi dernier dans leur gymnase de l’École secondaire d’Amos, contre les équipes de l’École Dominique-Racine de Chicoutimi. Après que les filles aient signé un gain de 51-47, les gars ont emboîté le pas en l’emportant 88-72.

Les deux équipes amossoises complètent ainsi cette première moitié de saison avec de respectables dossiers victoires-défaites de 3-3. Elles reprendront le collier dans le circuit provincial à la fin janvier. Le Kodiak juvénile masculin n’est qu’à un demi-match de la tête dans sa section, tandis que le Kodiak juvénile féminin n’est qu’à une partie du 1er rang dans la sienne.

Soulignons également qu’à la dernière mise à jour des statistiques, le porte-couleurs du Kodiak Simon-Pier Germain occupait le 4e échelon chez les marqueurs de la division 1-B avec une moyenne de 20,2 points par match (101 points en 5 parties). Son coéquipier Timothé St-Jacques était pour sa part bon deuxième pour les lancers de trois points réussis, avec 10.

Des cadets qui se démarquent

Au niveau cadet, les deux équipes du Kodiak qui font partie du circuit provincial scolaire ont complété la première moitié de saison avec des fiches de 2-3. La formation féminine, menée par Kaélie Bilodeau, n’accuse pour le moment qu’une partie de retard sur la 2e place de sa division, alors que la formation masculine, menée par David Côté-Audet et Benoît Lord, ne se trouve qu’à une partie et demie du 3e rang de sa section.

David, qui montre une moyenne de 18,2 points par match, vient au 7e rang de la ligue cadette masculine au chapitre des rebonds (avec une moyenne de 10,6 par rencontre), pendant que Benoît, qui n’est pas en reste avec sa moyenne de 14,2 points par match, occupe le 7e échelon pour les lancers francs (avec un taux de réussite de 81,8%).

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média