Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

15 décembre 2021

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

De l’action au projet Magusi de Duparquet

Entente d’option entre Globex et Electro Metals and Mining

Globex_exploration

©Entreprises minières Globex

Les travaux d’exploration au projet Magusi de Duparquet devraient reprendre puisque Electro Metals and Mining s’est engagée à y investir 12,25 M$.

Une entente d’option a été convenue entre la minière Globex de Rouyn-Noranda et Electro Metals and Mining sur le projet polymétallique de Mine Magusi  à Duparquet, ce qui entrainera le redémarrage des travaux d’exploration.

Selon un communiqué émis, le 14 décembre, Globex, cèdera 100 % des intérêts de la propriété assujettie à une redevance brute sur les métaux de 3% en échange 6,4 M$, de 7 M d’actions ou 4,8 M$ de valeur en actions, selon la plus élevée des deux valeurs, payables sur une période de 48 mois.  

Le projet Magusi avait été suspendu en 2009 à la suite de difficultés financières de First Metals. 

Electro Metals and Mining devra aussi livrer une étude de faisabilité positive à l’intérieur de cette même période en plus de réaliser pour 12,25 M$ en travaux d’exploration. D’autres dispositions s’ajoutent à l’entente. 

Il y a peu d’information disponible en ligne sur Electro Metals and Mining, étant donné qu’il s’agit d’une société privée. Selon l’entente, celle-ci devra s’enregistrer dans une bourse nord-américaine en 2022. Sur sa page LinkedIn, le PDG, Daryl Hodges, décrit Electro Metals and Mining comme une entreprise qui se concentre sur les propriétés disposant de dépôts métalliques connus avec des potentiels d’exploration distinctifs. «Electro Metals and Mining serait une entreprise qui mise sur la croissance par le recours agressif au forage et les fusions et acquisitions opportunistes » [traduction libre]. 

Projet Mine Magusi 

Le projet Mine Magusi est déjà bien avancé. Le secteur du sud du lac Duparquet fait l’objet d’exploration minière depuis 1948. Le projet comprend des routes, une ligne électrique, des bassins de décantation, un puits d’eau douce, un portail suivi d’une rampe de 62 m en plus des études métallurgiques complétées. Un permis d’échantillonnage a été délivré et est aussi toujours valide.  

Dans un rapport de 2012, on mentionne des ressources indiquées de 1 309 000 de tonnes à 1,99% de cuivre, 4,12 % de zinc, avec 42,8 g/t d’argent et 1,27 g/t d’or. On y mentionne aussi des ressources inférées de 355 000 tonnes à 3,41 % de cuivre, 0,39% de zinc, 24,2 g/t d’argent et 0,26 g/t d’or.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média