Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

17 décembre 2021

Aline Essombe - aessombe@lexismedia.ca

Le CISSSAT appréhende l’arrivée du variant Omicron

La troisième dose de vaccin se prépare

Urgence Ville-Marie

©Lucie Charest

Le CISSSAT organise l’administration d’une troisième dose de vaccin pour les adultes de la région afin de freiner la propagation du variant Omicron en Abitibi-Témiscamingue.

Alors que le gouvernement Legault a annoncé de nouvelles mesures qui entreront en vigueur dès lundi prochain afin de contrer l’épidémie de Covid-19 et du nouveau variant Omicron, le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSSAT) souhaite de son côté maintenir les mesures sanitaires en place et se prépare à offrir une troisième dose de vaccin aux adultes de la région. 

Les nouvelles mesures s’appliqueront aussi en Abitibi-Témiscamingue dans l’espoir de limiter la propagation du virus via le variant Omicron. La menace d’une nouvelle crise sanitaire est prise «très au sérieux» par Caroline Roy, présidente et directrice générale du CISSSAT. 

«Présentement, le risque auquel on fait face au niveau du variant Omicron est inconnu. On ne sait pas ce qui va arriver, on ne sait pas quand non plus. Ce qu’on sait, c’est que ça va arriver dans les prochains jours, les prochaines semaines, ça va arriver rapidement et augmenter rapidement», a-t-elle prévenu. 

Mme Roy a dit «espérer terminer le processus de vaccination pour tous les adultes de la région dans les prochaines semaines».  

La troisième dose, le meilleur moyen 

Rappelons que 16 nouveaux cas de Covid-19 ont été recensés dans l’ensemble de l’Abitibi-Témiscamingue au cours de la dernière journée. Il n’y aurait encore aucun cas relié au variant Omicron dans la région, mais Dre Lyse Landry, directrice de la Santé publique en l’Abitibi-Témiscamingue, considère que la vaccination reste la manière la plus efficace de lutter contre le virus. 

«Avec le variant Delta, le vaccin nous protégeait à 90% des complications graves, et avec l’Omicron, c’est 70%, d’où l’importance d’aller chercher la troisième dose», a-t-elle mentionné en point de presse, tout en rappelant que le variant Omicron se propage deux fois plus rapidement que ne l’ont fait les autres variants. 

Dre Omobola Sobanjo, médecin-conseil en santé publique pour le CISSSAT, souligne que les cas de Covid-19 continueront d’augmenter dans la région. «Je suis en mesure de dire que la hausse qu’on a constatée depuis le début de la semaine se poursuit. Nous avons confirmé 16 nouveaux cas hier (jeudi) et je pourrais vous dire déjà qu’on aura encore plus de cas en fin de journée», a-t-elle indiqué, tout en rappelant que 61 cas actifs sont présentement comptabilisés dans la région (soit 10 de plus qu’hier). 

Restrictions 

Parmi ces 61 cas actifs, le CISSSAT en dénombre 18 dans la MRC du Témiscamingue, 18 dans la Vallée-de-l’Or et 19 sur le territoire de Rouyn-Noranda, tandis que les six autres sont éparpillés dans les MRC d’Abitibi (secteur d’Amos) et d’Abitibi-Ouest. Plusieurs tests de dépistage seront par conséquent disponibles dans les pharmacies. 

Le gouvernement provincial prévoit des mesures sanitaires pour la période des Fêtes dans toute la province, comme la restriction à 20 personnes maximum pour les rassemblements extérieurs et à 10 personnes pour les rassemblements intérieurs. 

Les commerces et les lieux de culte verront leur capacité réduite à 50%, ainsi que les salles de gym. Les écoles primaires maintiendront leur rentrée à la date prévue jusqu’à nouvel ordre, tandis que celle des écoles secondaires et postsecondaires sera repoussée au 10 janvier. Les travailleurs pour leur part, seront encouragés à revenir au télétravail, dans la mesure du possible.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média