Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Actualités

Retour

21 décembre 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Augmentation des taxes de 6% pour les citoyens d’Amos

Sébastien D'Astous - Budget Amos 2022

©gracieuseté

Le maire d’Amos, Sébastien D’Astous, ne cache pas qu’il a dû prendre des décisions difficiles lors de l’élaboration de son budget 2022.

MUNICIPAL - Récemment réélu pour un nouveau mandat à la mairie d’Amos, Sébastien D’Astous devait faire face à de dures décisions lors de son premier budget depuis les dernières élections municipales. Avec les dépenses qui augmenteront à 46,16 millions $, les Amossois verront leur compte de taxes grimper de 6%, en moyenne, en 2022.

Lors de la présentation du budget, le maire D’Astous a expliqué que ces dépenses supplémentaires sont nécessaires afin de consolider et d’offrir un minimum respectable dans certains services municipaux, spécialement en ce qui concerne la couverture incendie et le traitement des eaux.

Au cours de l’année 2022, la valeur foncière moyenne d’une résidence passera de 208 255$ à 234 109$. Avec la hausse des taxes, le montant total pour cette moyenne en milieu urbain passera à 3338$ (+190$). Du côté rural, ce montant passera de 2617 à 2769 (+152$).

«De façon générale, nous avons des dépenses incompressibles dont j’étais obligé d’assumer la facture à la Sûreté du Québec. Je suis obligé de maintenir une couverture de risques avec mon équipe de prévention des incendies. C’était des augmentations que l’on devait faire, compte tenu du contexte actuel», explique celui qui débute un troisième mandat (un deuxième complet) à la mairie d’Amos.

Une des nouveautés pour la prochaine année, les citoyens verront la section des taxes générales être considérablement réduite pour faire place à une section du service de la dette. Au final, les deux parties vont s’équivaloir.

En deçà de 120%

La dette nette du chef-lieu de la MRC d’Abitibi a connu une hausse marquée au cours des 12 derniers mois. Fixée à environ 41,8M$ en 2020, elle atteindra 49,2M$ dans la prévision faite pour 2021. Selon Sébastien D’Astous, les canalisations d’asphaltage ont eu un grand impact sur l’évolution du déficit dans les dernières années. Le maire se défend en disant que c’était une demande de longue date des citoyens. Maintenant, avec un ratio de 118% sur l’endettement total net versus les revenus totaux réels, le premier magistrat d’Amos se donne comme objectif de ne pas dépasser la marque des 120%, ce qui est le barème établi dans la politique de gestion de la dette.

«La Ville est en bonne santé au niveau de ses infrastructures et de ses immobilisations. Il ne faut pas oublier que même si on présente les chiffres comme ça, on a quand même 10M$ qui sont rentrés pour le développement dans le parc industriel. Ça va nous permettre d’avoir un impact moins grand sur la dette», a-t-il signalé en conférence de presse virtuelle.

Dans le plan triennal d’immobilisations 2022-2024, le total des investissements atteindra un montant de presque 53M$, dont 27,3M$ pour 2022 seulement. Le développement résidentiel du secteur de Dalquier (3,6M$) et la réfection des réseaux sur la 2e Avenue Est (3,5M$) sont les deux principaux projets inclus dans le PTI amossois pour les 12 prochains mois.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média