Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Actualités

Retour

04 janvier 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Le sergent Jean-Raphaël Drolet s’invite sur le plateau d’Infoman

Jean-Raphaël Drolet

©Archives - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Policier pour la Sûreté du Québec à Val-d’Or, Jean-Raphaël Drolet a eu l’opportunité d’apparaître dans la rétrospective 2021 de la populaire émission Infoman.

TÉLÉVISION - Le policier de la Sûreté du Québec à Val-d’Or, Jean-Raphaël Drolet, a laissé toute une surprise à ses proches lors de la soirée du 31 décembre. Installés devant la télévision pour les traditionnelles émissions de fin d’année, ceux-ci ont eu la surprise de leur vie en voyant l’agent de la paix apparaître aux côtés de Jean-René Dufort pour un passage bref, mais remarqué, à l’émission Infoman de Radio-Canada.

Un des nombreux intervenants dans cette rétrospective de 2021, le sergent Drolet apparaît dès les premières minutes de l’épisode pour parler du premier couvre-feu et des moyens originaux utilisés par certains citoyens afin de contourner cette mesure.

Un habitué des caméras grâce à son parcours professionnel, le policier basé en Abitibi-Témiscamingue a immédiatement accepté la proposition de ses patrons de la Sûreté du Québec et de Radio-Canada. Même avec son expérience, il décrit l’expérience comme étant légèrement stressante.

«Le but n’était pas d’avoir un ton moqueur. C’était surtout stressant, car j’étais capable de mesurer l’impact qu’on pouvait avoir. Je l’ai constaté lors de la diffusion, même si c'était un segment d’environ 30 secondes. L’entrevue demeurait amusante, car Jean-René Dufort a le tour de mettre les gens à l’aise», explique M. Drolet.

Le soir du 31 décembre, presque personne n’était au courant de l’apparition du sergent Drolet. Ce dernier l’avait caché à pratiquement toute sa famille, excepté sa conjointe. Seuls quelques collègues savaient ce qui se tramait depuis le début du mois de décembre. Néanmoins, le secret a été difficile à garder pour le principal intéressé.

«Très difficile même,  signale-t-il. J’étais super content d’avoir vécu cela, mais le fait de ne pas l’avoir dit a eu tout un impact. Mon téléphone a pas mal rougi dans les minutes suivant la diffusion. Mes parents et mon frère ne le savaient même pas!»

Un blitz de fin d’année

En plus d’avoir la chance de passer devant la caméra à une heure de grande écoute, Jean-Raphaël Drolet a pu voir l’arrière-scène et le fonctionnement derrière la conception de l’émission de fin d’année d’Infoman. Sa première constatation : la taille de l’équipe de production, moins grande qu’on pourrait le penser.

«Ce que j’ai pu voir du côté d’Infoman, c’est ce sentiment d’urgence lors de la planification de fin d’année. De ce que j’ai compris, quand l’équipe m’a contacté, elle venait de finir sa saison régulière et embarquait dans le blitz de fin d’année… au début du mois de décembre, décrit-il.

«Quand j’ai été rencontré à Montréal, l’équipe de production partait le lendemain à Los Angeles pour tourner d’autres segments. C’est une grosse course avec une équipe qu’on pourrait évaluer à plusieurs dizaines de personnes, mais qui est assez petite», mentionne le sergent Drolet.

Ce dernier s’est émerveillé de voir que le nombre d’intervenants présents dans le produit final de fin d’année est plus élevé que le nombre de minutes produites, ce qui donne ce rythme très rapide et ‘’punché’’ tout au long de l’épisode.

De plus, un aspect ironique s’est installé entre l’enregistrement et la diffusion. Invité pour parler du premier couvre-feu, Jean-Raphaël Drolet a vu le Québec tomber dans un deuxième couvre-feu, quelques semaines après son intervention. «Les nouvelles mesures ont été annoncées presque en même temps que la diffusion. Pour nous, c’était quand même une belle façon de finir l’année sur une note légère», raconte-t-il.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média