Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

25 janvier 2022

Aline Essombe - aessombe@lexismedia.ca

Nouvelle convention collective pour l’APTS

Les travailleurs du réseau de la santé viennent de s’entendre avec Québec

APTS

©Photo: Archives

L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) considère avoir acquis de meilleures conditions de travail avec la nouvelle convention collective 2020-2023.

Le personnel professionnel du réseau de la santé de l’Abitibi-Témiscamingue va pouvoir profiter de meilleures conditions de travail dès le 30 janvier.

Après un processus de plus de deux ans ponctué de journées de grève et d’autres moyens de pression, l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) a annoncé ce matin (le 25 janvier) avoir signé une nouvelle convention collective avec le gouvernement du Québec. L’APTS défend les intérêts de travailleurs de la santé qui interviennent au niveau des diagnostics, de la réadaptation ou encore du soutien clinique et de la prévention. 

Ce syndicat compte 60 000 membres au Québec, dont 1800 en Abitibi-Témiscamingue. Carl Verreault, représentant national de l’APTS pour la région, s’est dit satisfait de l’entente, même s’il reste encore du travail à faire pour maintenir des services «accessibles et humains». 

«On a plusieurs titres d’emplois qui sont en manque de personnel, et en Abitibi-Témiscamingue, on voudrait également obtenir un statut particulier pour avoir de l’attraction et de la rétention en région pour nos membres, a-t-il souhaité. Si on est capables d’attirer des gens dans le réseau de la santé et des services sociaux, on va pouvoir réussir à améliorer nos conditions de travail», a ensuite indiqué M. Verreault. 

«Il faudra que le gouvernement se penche sur la problématique de l’attraction et de la rétention dans le réseau de la santé, qui est très difficile en ce moment»   Carl Verreault 

Déjà à renégocier en octobre 

La convention collective signée aujourd’hui couvre la période qui s’étend du 1er avril 2020 au 31 mars 2023. L’APTS vise donc déjà le mois d’octobre 2022 afin de lancer de nouvelles négociations avec le gouvernement provincial, pour les trois ou quatre prochaines années. 

«Ça représente deux ans d’efforts à travailler et à négocier avec le gouvernement, et essayer de trouver des moyens pour diminuer la surcharge de travail de nos travailleurs en santé et en services sociaux», a déclaré Carl Verreault au sujet de la convention actuelle. 

Le responsable national de l’APTS en Abitibi-Témiscamingue a dit espérer que les prochaines conventions continuent de «reconnaître la valeur et l’expertise des membres». «Il faudra que le gouvernement se penche sur la problématique de l’attraction et de la rétention dans le réseau de la santé et des services sociaux, qui est très difficile en ce moment», a-t-il observé.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média