Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

24 février 2022

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

La mairesse Pelchat: «Enfin la lumière au bout du tunnel!»

Réouverture de l’urgence de Senneterre 24h/24

Nathalie-Ann Pelchat

©Photo: Archives

La mairesse de Senneterre, Nathalie-Ann Pelchat.

Les revendications, les démarches et la volonté à toute épreuve des gens de Senneterre auront fini par porter fruits.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT) a en effet annoncé, jeudi après-midi, que grâce à l’embauche de deux nouvelles infirmières et d’une infirmière auxiliaire, ainsi que du retour au travail de certains employés qui étaient absents, l’urgence du Centre de santé de Senneterre pourra reprendre du service 24 heures sur 24, sept jours sur sept, à compter du lundi 7 mars, sur le coup de 8h.

Autre bonne nouvelle, cette réouverture complète du service d’urgence de première ligne au CLSC de Senneterre permettra aussi de rouvrir les quatre lits d’hospitalisation de l’établissement.

À Senneterre, où l’urgence est fermée 16 heures par jour depuis le 18 octobre dernier dans le cadre d’un plan de contingence du CISSS-AT, on accueille bien sûr cette annonce avec joie et soulagement. «La crise est terminée, on sort de l’obscurité, on voit enfin la lumière au bout du tunnel!, a lancé la mairesse Nathalie-Ann Pelchat.

«Avec l’arrivée des nouvelles infirmières et le retour de quelques autres employés, le personnel va retrouver une normalité dans les horaires de travail et on n’aura pas besoin (pour le moment du moins) de recruter une quatrième nouvelle infirmière dans le cadre de notre programme d’attractivité, ce qui nous enlève de la pression», a-t-elle indiqué.

Opération réussie

Rappelons que les nouvelles infirmières ont été recrutées via l’opération grande séduction lancée en décembre dernier par le pôle de Senneterre, en collaboration avec le CISSS-AT. Ce programme visant à attirer des infirmières à Senneterre comprenait toutes sortes de mesures incitatives, dont des primes allant jusqu’à 20 000 $ (en plus de la prime de 18 000 $ du gouvernement).

La fermeture de l’urgence 16 heures par jour avait soulevé l’ire et beaucoup d’inquiétude chez la population locale, qui était descendue dans la rue par centaines l’automne dernier pour manifester son mécontentement et réclamer auprès du CISSS-AT et du ministère de la Santé le retour du service 24h/24. Ce dénouement représente donc une belle victoire pour les gens du secteur.

«C’est le résultat d’un beau travail de mobilisation de la population et de collaboration entre le CISSS-AT et le pôle de Senneterre (soit la Ville de Senneterre, Belcourt et Senneterre-Paroisse). Il s’agit d’une belle réussite de tout le monde, a signalé Nathalie-Ann Pelchat. Senneterre est un bel exemple qui démontre que le milieu peut être partie prenante de la solution. Avec la pénurie de main-d’œuvre et la pandémie, il faut plus que jamais travailler tous ensemble pour régler les problèmes. On s’est tous retroussé les manches et ç’a fonctionné!», a-t-elle raconté avec enthousiasme.

Le ministre Dubé : «Quelle bonne nouvelle!»

À Québec, le ministre de la Santé, Christian Dubé, n’a pas manqué de se lever en chambre, à l’Assemblée nationale, pour souligner le dénouement heureux de ce dossier chaud qui avait fait les manchettes à l’échelle provinciale. «Quelle bonne nouvelle!, a-t-il d’abord lâché.

«Ce n’était pas de gaieté de cœur qu’on avait dû fermer l’urgence pour des raisons de sécurité. On l’avait dit qu’on rouvrirait (24h/24) aussitôt qu’on aurait la main-d’œuvre. Nous avons ici un bel exemple que chaque infirmière peut faire la différence, a poursuivi M. Dubé. Ce résultat n’est pas uniquement le travail du gouvernement; je tiens à remercier et à saluer la députée (Émilise Lessard-Therrien) qui a suivi le dossier, l’ensemble de la population et les élus locaux, dont la mairesse de Senneterre qui a vraiment fait un travail de grande séduction!»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média