Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

09 mars 2022

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Jusqu’à 20 % de hausse de taxes imposée aux propriétaires immobiliers à RN

Une augmentation qui sera refilée aux locataires

Immeubles Plex Rouyn-Noranda

©Photo Le Citoyen-Thierry de Noncourt

L’augmentation de la charge fiscale pour les propriétaires pourrait représenter un frein au développement immobilier à Rouyn-Noranda.

Les propriétaires d’immeubles sont confrontés à une hausse de la charge fiscale qui atteint jusqu’à 20 % dans les cas d’immeubles à 6 logements. 

«On parle ici de locataires pas de millionnaires. J’ai déposé deux demandes de révision et pour l’instant les évaluateurs demeurent sur leurs positions.» -Guy Bilodeau

La facture risque d’être refilée aux locataires qui subissaient déjà une inflation de plus de 5% avant la flambée des prix de l’essence.  

Toutefois, certains propriétaires hésitent à le faire pour des raisons morales. C’est le cas de Guy Bilodeau et de sa conjointe. «Je suis une personne qui aime s’investir et construire de grandes choses. C’est en immobilier que je mets mes énergies aujourd’hui et je ne compte plus mes heures. Ma conjointe et moi aimons savoir que nos locataires en ont pour leur argent, nous sommes très proactifs et attentionnés», a-t-il confié.  

M. Bilodeau est un homme de cœur, en 2012, Le Citoyen rapportait sa traversée du Canada à vélo pour amasser des fonds pour la Société canadienne du cancer. Avec des amis, il avait réussi à récolter plus de 5000$.  

480 $ de plus par année pour se loger 

Aujourd’hui, avec la hausse de la charge fiscale imposée par la Ville, le propriétaire immobilier est confronté à une situation difficile. La charge fiscale a augmenté de 4 % pour un triplex, 8% pour un 5 plex et de 20 % pour un 6 plex. À cela, il faut ajouter les augmentations d’assurances et de services comme le déneigement.  

Pour certains locataires, ça pourrait représenter une augmentation mensuelle de 40$ ou 480$ par année.  

La Ville refuse de répondre aux questions  

M. Bilodeau soutient que la Ville lui aurait suggéré de transférer la facture à ses locataires. «On parle ici de locataires pas de millionnaires. J’ai déposé deux demandes de révision et pour l’instant les évaluateurs demeurent sur leurs positions. On me dit que les 5 et 6 plex sont très en demande et que ça gonfle les prix», a-t-il expliqué.  

M. Bilodeau invite ses locataires à contester la hausse, puisqu’ils y ont droit eux aussi. La date limite de contestation est le 30 avril.  

Le taux d’inoccupation des logements est de 0,3 % à Rouyn-Noranda. Les locataires qui refuseraient une augmentation et qui voudraient déménager auraient beaucoup de difficulté à le faire. La crise du logement perdure depuis une dizaine d’années en région.  

Les investisseurs pourraient y réfléchir à deux fois avant de construire de nouveaux immeubles en raison des hausses successives.  

Le Citoyen a contacté la Ville et l’ensemble des membres du conseil municipal à ce sujet et personne n’a voulu répondre aux questions. 

Commentaires

10 mars 2022

Robert B. Brière

Je comprends les membres du conseil, ce n'est pas facile de prendre des décisions comme celle-là. Mais une fois faite, tu n'as pas le choix, va "au batte" et explique la décision.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média