Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

05 mai 2022

Ian-Thomas Bélanger - itbelanger@lexismedia.ca

Agriculture en Abitibi-Ouest : on s’attaque au plastique

Projet pilote de récupération de plastique agricole

Recyclage_Abitibi-Ouest

©Gracieuseté - AgriRÉCUP

Les plastiques, comme ces sacs d’ensilage, pourront être récupérés grâce au projet de recyclage.

Des acteurs locaux d’Abitibi-Ouest se regroupent afin d’offrir un service de récupération de plastique agricole auprès des entreprises locales.  

L’initiative devrait permettre aux agriculteurs de recycler le plastique provenant des divers produits nécessaires à l’exploitation de la ferme, comme les bâches, les sacs silos à ensilage et autres pellicules à base de plastique. Le but est d’éventuellement éviter que ces produits non biodégradables se retrouvent dans les sites d’enfouissement des municipalités. « Il s’agit d’un projet pilote. Nous pourrons ainsi mieux évaluer les coûts associés à ce type d’opération afin d’établir les véritables coûts. Le financement devrait par ailleurs venir des fabricants de pellicules de plastique, qui ajusteront le prix de leurs produits en conséquence », explique la directrice pour l’est du Canada chez AgriRÉCUP, Christine Lajeunesse, dont l’entreprise est partenaire dans le projet avec l’UPA et BMR Novago Coopérative La Sarre. Les agriculteurs qui désirent recycler leurs plastiques pourront utiliser des sacs de collectes gratuits. Une partie du projet vise également à tester des bacs compresseurs directement à la ferme. Pressé en ballot, le plastique pourra ensuite être acheminé au site de dépôt du BMR Novago, situé sur la 2e Rue Est, à La Sarre.  

Davantage de financement 

« Les producteurs agricoles veulent faire leur part pour améliorer l’environnement et réduire la quantité de matières envoyées à l’enfouissement…l’idée de cette collaboration vient d’une productrice agricole locale », soutient le président de l’UPA d’Abitibi-Ouest, Rémi Morin. Ce dernier désire d’ailleurs qu’une aide financière puisse être acheminée aux agriculteurs qui souscriront à l’initiative. « Nous espérons que les intervenants gouvernementaux et locaux, MRC et municipalités, aideront à financer ce virage vers une économie plus verte », conclut-il. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média