Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

05 mai 2022

Deux ans de prison et 7500 $ en dons pour avoir transporté de la drogue

Dénouement d’un autre dossier de trafic de stupéfiants

Ab-Educaloi

©Photo: Burst/Matthew Henry

(Par Dominic Chamberland) – Une autre affaire reliée au trafic de stupéfiants a récemment connu son dénouement au palais de justice de Val-d’Or quand Simon-Claude Blanchette-Gervais a été condamné à deux ans moins un jour de prison et à 7500 $ en dons à verser à deux organismes communautaires.

Sans antécédents judiciaires jusque-là, l’individu de 34 ans de Mirabel a reçu cette sentence dans le cadre d’une entente négociée entre son avocate, Me Marie-Ève Duplessis-Gibeault, et le procureur de la Couronne, Me Jonathan Tondreau, après avoir accepté de plaider coupable à des accusations de possession de drogue dans le but d’en faire le trafic et de complot (avec son frère Steve Blanchette-Larose) pour faire le trafic de stupéfiants.

Découlant donc d’une suggestion commune des deux parties soumise au tribunal (et entérinée par le juge Jacques Ladouceur), la peine de deux ans moins un jour d’emprisonnement permettra à Blanchette-Gervais, qui n’était pas détenu durant les procédures judiciaires, de «faire son temps» dans un centre de détention provincial. À sa sortie de prison, il disposera d’un délai de 18 mois, dans le cadre de sa probation, pour verser des dons totalisant 7500 $, soit 5000 $ à l’Unité Domrémy et 2500 $ à la Maison des jeunes L’Énergiteck de Val-d’Or.

«C’est une lourde peine et les dons sont reliés à la gravité des crimes commis, en tenant compte du fait que l’accusé en tirait un avantage pécunier», a signalé Me Tondreau en précisant que les organismes qui reçoivent les dons sont choisis en conséquence.

De plus, il sera interdit à l’homme de posséder des armes pour une durée de 10 ans et son véhicule d’une valeur de 72 000 $, qui servait à transporter de la drogue, a été remis au créancier (la banque).

Épinglé à la Réserve faunique

Les faits reprochés à Simon-Claude Blanchette-Gervais remontent au 8 mai 2020, le jour où il s’est fait arrêter près de l’entrée sud de la Réserve faunique La Vérendrye à l’occasion d’une opération policière planifiée, alors qu’il faisait route vers l’Abitibi.

Selon ce qui a été relaté au tribunal, les agents de la Sûreté du Québec avaient trouvé dans son véhicule quelque 40 000 comprimés de méthamphétamine (des ‘’speeds’’), une quantité «appréciable» de cannabis et une somme d’argent au montant non précisé. «Il (Blanchette-Gervais) servait de courrier à l’initiative de son frère, il en était à son quatrième voyage du genre et touchait 1000 $ par voyage», a indiqué le procureur Tondreau.

Son frère condamné à 25 000 $ de dons

Rappelons qu’au même moment ou à peu près, le 8 mai 2020, Steve Blanchette-Larose était arrêté à son domicile du Chemin de la Baie-Carrière à Val-d’Or. Les policiers allaient saisir, au cours de cette perquisition, 238 grammes de cocaïne, une certaine somme d’argent et divers items reliés au trafic de stupéfiants.

Ce nouveau dossier de Blanchette-Larose, une cinquième condamnation pour lui en semblable matière, s’est réglé en février dernier au palais de justice de Val-d’Or quand il a écopé d’une peine de quatre ans et demi de prison après avoir plaidé coupable, dans le cadre d’un règlement négocié entre la Défense et la Couronne, à des accusations de trafic de stupéfiants (cocaïne et méthamphétamine), de possession de drogue dans le but d’en faire le trafic et de complot (avec son frère) pour faire le trafic de stupéfiants.

Mais ce qui frappait davantage dans cette entente (également entérinée par le juge Ladouceur), c’est que Steve Blanchette-Larose, 40 ans, s’est engagé à verser la rondelette somme de 25 000 $ en dons aux deux mêmes organismes de Val-d’Or (15 000 $ à Domrémy et 10 000 $ à L’Énergiteck). Il aura trois ans, à compter du jour où il sortira de prison, pour remplir cette condition de sa probation.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média