Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Mines

Retour

31 mai 2022

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Gold Fields veut acquérir Yamana Gold

La transaction devrait se conclure au quatrième trimestre de 2022

Yamana Gold projet Wasamac 3D

©Photo Yamana Gold

Si l’entente se conclut définitivement, celle-ci permettra à Gold Field de se positionner grâce aux équipes déjà en place, dont celle du projet Wasamac à Évain.

Gold Fields et Yamana Gold Inc ont annoncé la conclusion d’une entente en vertu de laquelle Gold Fields acquerrait toutes les actions ordinaires en circulation de Yamana en conformité au plan d'arrangement.

«Chaque société apporte avec elle un ensemble unique de compétences et de connaissances géologiques, permettant au Groupe Combiné de valoriser ses actifs plus efficacement sur le long terme qu'il ne le pourrait en tant que sociétés distinctes», a déclaré Chris Griffith, président-directeur général de Gold Fields.

Selon M. Griffith, l'annonce d'aujourd'hui est le résultat d'un processus solide et approfondi mené par le conseil d'administration et l'équipe de direction de Gold Fields pour identifier la solution optimale afin de soutenir une stratégie révisée. La base d'actifs de haute qualité de Yamana dans les Amériques et son solide pipeline de développement et d'exploration diversifieront davantage la géographie de leur portefeuille, créant ainsi l'une des quatre principales sociétés aurifères mondiales, bien positionnées pour générer une création de valeur à long terme.

«Gold Fields disposera ainsi d'un portefeuille leader de l'industrie d'actifs phares de haute qualité et à longue durée de vie qui couvrent certaines des juridictions minières aurifères les plus établies au monde», a-t-il poursuivi.

Opportunité exceptionnelle

Du côté de Yamana Gold, la transaction est perçue comme une opportunité exceptionnelle pour les actionnaires, les employés et les communautés locales dans lesquelles la minière opère à travers les Amériques. Selon Peter Marrone, président exécutif de Yamana Gold, cette transaction reflète la juste valeur des actifs, tout en offrant également une opportunité de bénéficier de la création d'un nouveau producteur d'or mondial avec une proposition de valeur attrayante.

«Nous avons vu un intérêt significatif à poursuivre les discussions avec Gold Fields en raison de la qualité de leur entreprise sur une base autonome et en raison de la qualité qu'une combinaison créerait, a-t-il fait observer. Après plusieurs mois de discussions et de conduite de diligence, y compris la diligence du site, sur une période commençant à la fin de l'année dernière, nous étions encore plus certains dans notre prémisse que Gold Fields était une société autonome de haute qualité et que la société résultant de la combinaison serait même meilleure.»

Transaction et calendrier

La transaction sera effectuée au moyen d'un plan d'arrangement en vertu de la Loi canadienne sur les Sociétés par Actions (LCSA), selon lequel plan, toutes les actions de Yamana seront acquises par une filiale indirecte en propriété exclusive de Gold Fields en échange de la contrepartie de la transaction à régler par Gold Fields en la forme des actions de contrepartie de Gold Fields.

Les cadres supérieurs et les administrateurs de Yamana et de Gold Fields ont respectivement conclu des accords de soutien au vote avec Gold Fields et Yamana, acceptant de voter leurs actions Yamana et actions de Gold Fields, en faveur de la transaction. Les assemblées des actionnaires de Gold Fields et de Yamana Gold se tiendront et la clôture et l’achèvement de la transaction devrait avoir lieu au quatrième trimestre de 2022, sous réserve de la satisfaction des conditions de la convention d'arrangement.

Fait à noter, si l’entente se conclut définitivement entre les deux parties, cela ne changera rien dans le développement du projet Wasamac à Évain. «Au contraire, la transaction permettrait à Gold Fields de se positionner au Québec, au Canada, en profitant de l’équipe déjà en place à Évain», a précisé Marc-André Lavergne, directeur des relations avec la communauté et des affaires externes chez Yamana Gold.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média