Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

28 juin 2022

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

55% de la population fortement préoccupée par la qualité de l’environnement à Rouyn-Noranda

41 % fortement préoccupés par le bruit

Fonderie_Horne

©Glencore Canada Fonderie Horne

Plus de la moitié de la population se dit préoccupée par la qualité de l’environnement à Rouyn-Noranda.

Les résultats d’une étude sur les perceptions et attitudes de la population du périmètre urbain de Rouyn-Noranda à l’égard de leur environnement et leur santé, réalisée en septembre 2021 auprès de 814 personnes de Rouyn-Noranda, révèle que 55 % des répondants sont fortement préoccupés par la qualité de l’environnement à Rouyn-Noranda.

Sans surprise, ce sont les résidents du secteur Notre-Dame, dans le Vieux-Noranda qui expriment les plus hauts taux de préoccupation. Sur une échelle graduée de 0 à 10, la moyenne se situe à 8,3 de préoccupation dans ce secteur, suivi des résidents du quartier Rouyn-Noranda-Ouest (Sacré-Cœur), à 7,4. La moyenne générale étant de 7,3 sur 10.  

L’étude révèle que 41 % des répondants sont fortement préoccupés par le bruit environnemental, 18 % par l’air extérieur et 12 % par les odeurs extérieures, toutefois, ces valeurs grimpent à 46%, 44% et 30%, respectivement, dans le Vieux-Noranda. Dans l’ensemble, 22% sont fortement dérangés par le bruit lié à circulation routière, 15 % par les chantiers de construction, 12 % par l’industrie, entre autres. Le pourcentage de répondants fortement dérangés en fonction des polluants de l’air atteint 12 % pour le dioxyde de soufre, 8 % pour les poussières, 6 % pour le smog, 4 % pour la circulation routière et 4 % pour le pollen. 

L’étude a été menée par la Direction de santé publique (DSPu) du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Abitibi-Témiscamingue. 

La Chambre de commerce et d’industrie de Rouyn-Noranda (CCIRN) exprime aussi ses inquiétudes. « Nos membres et la population nous ont manifesté de l’inquiétude et sont très préoccupés par la situation de la qualité de l’air, de notre santé et de l’incertitude que cela génère. Ces derniers s’inquiètent des impacts négatifs sur leur capacité à attirer de nouveaux Rouyn-Norandiens dans un contexte de pénurie aiguë de main-d’œuvre», a indiqué l’organisme par voie de communiqué.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média