Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

30 juin 2022

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Deux maisons d’hébergement pour femmes obtiennent du financement

La région est celle qui reçoit le moins au Québec

Cuisine Alternative pour Elles Rouyn-Noranda

©Photo Gracieuseté

La région obtient de l’aide pour la construction de 16 logements pour les femmes victimes de violence.

Le gouvernement a annoncé le financement de 41 projets, totalisant 1723 logements abordables au Québec, le 29 juin. En région, ce sont deux projets pour femmes victimes de violence conjugales qui seront financés, totalisants 16 unités de logements abordables.

Deux projets de maison d’aide et d’hébergement pour femmes seront réalisés à Rouyn-Noranda en collaboration avec Alternative pour Elles et à La Sarre avec la Maison d’hébergement l’Émeraude. Le premier projet comprend un total de 10 unités de logement et le deuxième 6 unités. 

Pour Christine Larouche, chargée de projet à la Maison l’Émeraude, il s’agit d’une excellente nouvelle. «Les besoins sont criants en Abitibi-Ouest avec les particularités de la région. Nous avons des municipalités décentralisées. Une femme peut avoir à parcourir jusqu’à plus de 100 kilomètres pour avoir accès à des services d’hébergement», a-t-elle expliqué.  

À Rouyn-Noranda, la coordonnatrice chez Alternative pour Elles Cathy Allen, abonde dans le même sens. «Nous sommes vraiment contentes. Les logements seront sécuritaires et abordables pour les femmes qui vont vivre des enjeux de sécurité majeurs», a-t-elle confié. Elle a tenu à remercier la Ville de Rouyn-Noranda qui a gracieusement offert un terrain et un congé de taxes sur 20 ans.  

La plus petite part du gâteau pour la région 

La principale ombre au tableau est que malgré des besoins criants, l’Abitibi-Témiscamingue, qui compte un peu plus de 145 000 habitants est l’une des régions qui recevra la plus petite part du gâteau avec 16 unités de logement. En comparaison, la Côte-Nord et ses 90 500 habitants obtient 40 unités et la Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine (92 000 h) obtient 15 unités.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média