Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

04 juillet 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Huskies : un groupe de vétérans revampé par Marc-André Bourdon

Trois nouveaux joueurs de 20 ans et un gardien d’avenir

Huskies Rouyn-Noranda Repechage

©archives - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Les Huskies de Rouyn-Noranda auront un tout nouveau trio de 20 ans, l’année prochaine.

HOCKEY JUNIOR - Le directeur général des Huskies de Rouyn-Noranda, Marc-André Bourdon, a certainement connu une des fins de semaine les plus folles de sa vie. Devenu père pour la première fois, celui-ci a aussi passé un sacré coup de balais pour solidifier le noyau de vétérans de son club, qu’il juge prêt à passer à la prochaine étape.

Dans les derniers jours, le manitou hockey de la meute n’avait pas caché qu’il allait être actif afin d’aller chercher de l’aide immédiate. Les bottines ont suivi les babines lors de l’ouverture du marché des transactions, alors qu’il a conclu pas moins de 10 transactions qui se traduisent par l’acquisition de cinq nouveaux joueurs. 

Dans ce groupe, le trio de hockeyeurs de 20 ans a complètement été remis à neuf. L’attaquant Tristan Allard, le défenseur Edouard Cournoyer et le gardien Thomas Couture mèneront la troupe dont les joueurs sont majoritairement âgés de 18 ans. 

Pour les services de Cournoyer, Rouyn-Noranda a expédié son deuxième choix de premier tour (10e au total du rêchage 2022) à l’Océanic de Rimouski. Dans cet accord, la formation abitibienne a aussi obtenu un choix de première ronde en 2023. Ces nouveaux venus provoquent le départ  des vétérans Samuel Johnson (Cap-Breton), Thomas Belzile (Victoriaville) et Alex Arsenault (Chicoutimi). 

«Samuel et Thomas sont des gars que nous avons repêchés et qui étaient avec nous depuis trois ans. Ils ont représenté le club, tout comme Alex, qui a été avec nous pendant un an et demi. On leur souhaite la meilleure des chances. On souhaitait avoir des gars avec peut-être un petit peu plus d’impact», explique le directeur général sur sa décision. 

«Tristan Allard est un centre gros physiquement. Tous les joueurs sont différents, mais avec la perte de Mathieu Gagnon, on pense qu’il pourra amener de l’offensive, en plus de combler ses responsabilités sur la patinoire et sur les mises en jeu», donne en exemple Marc-André Bourdon. 

Un duo prêt à tout 

Le dg a également bougé du côté des gardiens. En plus de Thomas Couture, Kyle Hagen viendra compléter le duo de gardiens. Considéré comme l’un des meilleurs gardiens dans son groupe d’âge, Hagen avait été repêché en première ronde par l’Océanic de Rimouski, l’été dernier. Le natif de Kirkland a passé la dernière saison avec les Lions du Lac-Saint-Louis dans la ligue M18 AAA, enregistrant un dossier de 7 victoires et 13 défaites. Le jeune portier de 17 ans a maintenu une moyenne de 3,12 et une efficacité de .909. 

Gardien d’avenir pour la meute, il aura la chance de partager le filet avec un récent champion de la Coupe Memorial avec les Sea Dogs de Saint-Jean. 

«Concernant l’utilisation des effectifs, je laisse la décision à notre entraîneur des gardiens, Dany Sabourin, et à Brad Yetman. Nous avons une bonne situation avec un jeune de 17 ans et un vétéran de 20 ans. On n’aura pas besoin de lancer rapidement Kyle dans l’action et il pourra se développer comme on le souhaite. Il y a beaucoup de facteurs qui décideront comment on va employer nos gardiens», voit Marc-André Bourdon, qui inclus aussi le jeune Louis-Félix Charrois, récent finaliste de la Coupe Telus avec les Cantonniers de Magog, dans le portrait pour le camp d’entraînement. 

Début du repêchage 

Après des semaines d’attente, les Rouynorandiens s’attaqueront à la première ronde du repêchage d’âge midget, ce soir. En mode virtuel pour la troisième année consécutive, l’encan se poursuivra mardi avec les rondes 2 à 14.  

Détenant la 6e sélection de la soirée, les Huskies se gardent une porte ouverte selon ce qui se passera «sur le plancher». La possibilité de repêcher un joueur qui hésite à se présenter dans la LHJMQ ne semble pas faire partie des plans de l’équipe de recruteurs. En plus de Raoul Boilard (12e selon la liste du CSR), l’attaquant Sacha Boisvert, vu comme le meilleur attaquant du repêchage, compte privilégier les collèges américains au détriment du circuit Courteau. 

Si le pari ne rapporte pas, Rouyn-Noranda obtiendrait un choix compensatoire équivalent en 2023. 

«On est ouvert à plusieurs possibilités : repêcher, échanger, bouger. On va voir comment ça va se passer dans la soirée. Une fois rendu là, on va évaluer», avance Bourdon. 

Résumé des transactions 

-Choix de 9e ronde en 2023 contre les choix #46 et #200 en 2022 (Rimouski) 

-Choix #46 en 2022 contre Tristan Allard (Gatineau) 

-Julien Paillé contre choix de 5e ronde en 2023 (Chicoutimi) 

-Jordan Côté et Samuel Johnson contre le choix #55 en 2022 et choix de 7e ronde en 2024 (Cap-Breton) 

-Thomas Belzile et le choix #113 en 2022 contre les choix #56 et #92 en 2022 (Victoriaville) 

-Zachary Marquis-Laflamme et le choix #240 en 2022 contre le choix #126 en 2022 (Québec) 

-Jared Crosman et le choix #64 en 2022 contre Thomas Couture (St-Jean) 

-Alex Arsenault contre un choix de 6e ronde en 2024 (Chicoutimi) 

-Choix 1re ronde (Rouyn-Noranda) en 2023 contre Kyle Hagen (Rimouski) 

-Choix #10 en 2022 contre Edouard Cournoyer et un choix de 1re ronde en 2023 (Rimouski) 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média