Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

11 juillet 2022

Ian-Thomas Bélanger - itbelanger@lexismedia.ca

Arsenic à R-N : la colère noire des citoyens

Environ 80 citoyens de Rouyn-Noranda expriment leur colère lors de la session du conseil municipal

Arsenic à Rouyn-Noranda

©Le Citoyen - Thierry de Noncourt

La période de questions allouée aux citoyens a duré près de 2 heures lors du conseil municipal de la ville de Rouyn-Noranda le lundi 11 juillet.

Des citoyens demandent au conseil municipal de Rouyn-Noranda de n’accepter rien de moins que la règle de 3 nanogrammes d’arsenic par mètre cube en ce qui concerne les émissions produites par la fonderie Horne

La colère était palpable au conseil municipal du 11 juillet. Plusieurs regroupements représentant des citoyens du quartier Notre-Dame étaient sur place afin de communiquer leurs inquiétudes face à la situation environnementale à Rouyn-Noranda. « Nous avons envie que nos enfants jouent dans des carrés de sable…sans danger » s’est exprimée avec émotion Liette Constant, une citoyenne de Rouyn-Noranda qui a livré un puissant discours pour démontrer le ras-le-bol des citoyens face à cette situation, qualifiée de catastrophique pour la santé des habitants de Noranda. Plusieurs mères de jeunes enfants ont également pris le microphone afin de communiquer leur impuissance face aux problèmes de santé de leurs enfants. « Nous vivons depuis des années avec ce problème, qui a souvent été écarté du revers de la main. Ça suffit, nous devons maintenant faire quelque chose pour que ça change », a témoigné une mère de famille qui a préféré conserver l’anonymat.  

 « Le temps d’être polis est maintenant terminé. Le conseil municipal doit maintenant prendre une position militante. » - Danny Bonapace

Arsenic à Rouyn-Noranda

©Le Citoyen - Thierry de Noncourt

Des représentantes du regroupement Mères au front, venues porter leurs doléances aux membres du Conseil municipal lundi soir.

Des citoyens qui croient avoir fait un mauvais choix de s’établir à Rouyn-Noranda 

Plusieurs arrivants, nouveaux et anciens, ont expliqué qu’ils regrettaient de s’être établis dans la localité, car ils ne savaient pas que certains quartiers de la ville étaient aussi pollués. Certains ont expliqué que, s’ils avaient su alors, ils ne se seraient jamais établis ici, encore moins avoir des enfants dans les quartiers entourant la fonderie Horne. Plusieurs citoyens de longue date, ayant grandi à Rouyn-Noranda, ont également exprimé leur ras-le-bol de la situation concernant la pollution et en ont appelé à une position plus ferme de la part des élus municipaux. « Le temps d’être polis est maintenant terminé. Le conseil municipal doit maintenant prendre une position militante », s’est exclamé au microphone Danny Bonapace, un résident de Rouyn-Noranda, donc la citation a provoqué une ovation debout par l’ensemble des citoyens rassemblés. 

Arsenic à Rouyn-Noranda

©Le Citoyen - Thierry de Noncourt

Les citoyens demandent que le conseil municipal n’adopte rien de moins que la norme nationale de 3 ng par mètre cube lors des discussions avec le gouvernement provincial et la fonderie Horne.

Réponse de la mairesse 

Attentive, mais visiblement bouleversée par la tournure des événements, la mairesse de Rouyn-Noranda a toutefois expliqué que des démarches précises sont en cours afin de porter le dossier auprès des intervenants gouvernementaux. « Je vais rencontrer le premier ministre Legault prochainement afin de porter notre message au cœur du gouvernement », a annoncé la mairesse en début de conseil. Par ailleurs, la mairesse et les membres du conseil municipal rencontreront mardi le ministre de l’Environnement du Québec, Benoit Charrette, afin d’établir un plan d’action concret visant à régler le dossier des émissions d’arsenic par la fonderie Horne. 

Commentaires

12 juillet 2022

Luc Martial

J'ai eu l'occasion de voir la conférence de presse avec le directeur national de la santé – concernant « l’ arsenic ». Un mot qui fait peur et par intention. Je ne croyais pas ce que j'entendais. Des chiffres si bas, des effets potentiels si négligeables (dans un monde honnête). Je ne crois toujours pas d'ailleurs que certains gens se permettent encore d'exagérer l'état de la situation. Cela est exemple parfait d’extrémisme dans notre société – le genre d’extrémisme qui détruit présentement toute la planète. C’est le temps d’être réaliste, raisonnable et responsable. C’est le temps d’être des adultes.

14 juillet 2022

Luc Martial

Les gens qui en parlent le plus, sont les gens qui en connaissent le moindre. C’est vraiment triste et dangereux d’avoir de telles fortes opinions en demeurant si superficiel. Prenez le temps de vous éduquer sur ce qu’est l’arsenic. Prenez le temps de faire de la recherche sur les « normes » internationales et domestiques (e.g. Nouveau-Brunswick, Ontario, etc.). Prenez le temps de comprendre d’où vient ce fameux 3ng/m3. Et le pourquoi de ce chiffre si arbitraire, fabuleux et impossible. Prenez le temps de bien comprendre le sujet avant de vouloir démolir tout et tout le monde. Et, personnellement, avec tout respect, comme parent – si je m’inquiétais honnêtement des émissions de la fonderie sur la santé de mes enfants…j’aurais quitté l’endroit il y a très longtemps. Ce n’est pas une question de finance lorsque la vie de mes enfants est en jeu.

17 juillet 2022

Luc Martial

Incroyable. De voir si peu de gens avoir tellement d'attention des médias…alors que la vaste majorité des citoyens de Rouyn-Noranda - et leurs opinions - demeurent en obscurité. Cette minorité de gens avec de si fortes opinions basées sur de si faibles connaissances.

20 juillet 2022

Fernand Lachapelle

Tellement d'accord avec Luc

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média