Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

11 juillet 2022

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

La Ville réitère son engagement pour la qualité de l’air

Rouyn-Noranda revendiquera un resserrement des délais pour l’attestation d’assainissement de la fonderie Horne

Station_environnement_arsenic_Noranda

©Photo Le Citoyen-Thierry de Noncourt

Quelques heures avant le passage du groupe Mères au front et leurs allié.e.s au conseil municipal, la Ville de Rouyn-Noranda a réitéré son engagement pour une meilleure qualité de l’air. Sur la photo, on aperçoit une station de mesure des émissions.

Le conseil de ville de Rouyn-Noranda réitère son engagement pour une meilleure qualité de l’air à Rouyn-Noranda à la veille du passage du ministre de l’Environnement en lien avec la crise de l’arsenic. Le 13 juin, le conseil municipal a adopté une résolution en ce sens.   

La semaine dernière, le groupe Mères au front et ses allié.e.s a annoncé son intention de confronter le conseil à l’occasion de l’assemblée ordinaire du 11 juillet.  

« Nous remercions les organisations qui, même en cette période estivale, se sont mobilisées pour soutenir la Ville dans ses démarches. Ces appuis à la résolution que nous avons prise le 13 juin dernier viendront donner du poids à nos prochaines revendications auprès du ministre Benoît Charrette et du premier ministre François Legault », a déclaré la mairesse, Diane Dallaire, par voie de communiqué.  

Appuis multiples 

La Ville rappelle que plusieurs organismes ont appuyé la Ville dans cette démarche, dont le Conseil régional en environnement de l’AbitibiTémiscamingue, l’UQAT, la Conférence des préfets de l’Abitibi-Témiscamingue, Ville et villages en santé, la Société d’aide au développement des collectivités de Rouyn-Noranda, le Centre local de développement RouynNoranda et l’Association Neighbours. Même la Chambre de commerce et d’industrie de Rouyn-Noranda a fait une sortie en affirmant que « la vitalité économique ne peut se faire au détriment de notre santé collective et individuelle ». 

Dans sa résolution du 13 juin, la Ville demandait au gouvernement de «réaliser un plan d’action interministériel centré sur la santé des citoyens de Rouyn-Noranda dans un délai de six mois». Le premier ministre François Legault a même menacé de fermer l’entreprise au besoin, mais il a aussi affirmé que Québec pourrait soutenir financièrement la fonderie pour améliorer la situation. Notons qu’aucune cible de réduction n’a encore été déterminée et que le directeur national de la santé publique, Dr Luc Boileau, qui a laissé entendre que c’était à la population de le faire. 

« Le gouvernement Legault ne peut faire la sourde oreille devant notre population qui réclame simplement de pouvoir respirer de l’air de qualité au même titre que les autres citoyens du Québec », a conclu la mairesse. 

Commentaires

14 juillet 2022

Luc Martial

Les gens qui en parlent le plus, sont les gens qui en connaissent le moindre. C’est vraiment triste et dangereux d’avoir de telles fortes opinions en demeurant si superficiel. Prenez le temps de vous éduquer sur ce qu’est l’arsenic. Prenez le temps de faire de la recherche sur les « normes » internationales et domestiques (e.g. Nouveau-Brunswick, Ontario, etc.). Prenez le temps de comprendre d’où vient ce fameux 3ng/m3. Et le pourquoi de ce chiffre si arbitraire, fabuleux et impossible. Prenez le temps de bien comprendre le sujet avant de vouloir démolir tout et tout le monde. Et, personnellement, avec tout respect, comme parent – si je m’inquiétais honnêtement des émissions de la fonderie sur la santé de mes enfants…j’aurais quitté l’endroit il y a très longtemps. Ce n’est pas une question de finance lorsque la vie de mes enfants est en jeu.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média