Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Mines

Retour

20 juillet 2022

Ian-Thomas Bélanger - itbelanger@lexismedia.ca

Grève à la mine Raglan : l’impasse demeure

Le syndicat rejette la dernière offre patronale

Glencore_Raglan_concentrateur

©Glencore Canada Mine Raglan

La mine de nickel Raglan, situé au Nunavik

Le syndicat des Métallos, qui représente les 630 travailleurs de la mine Raglan, a rejeté la dernière offre proposée par Glencore dans une proportion de 76.7%.

L’entreprise confirme que le syndicat a rejeté la dernière offre, qui comprenait une augmentation de salaire moyenne de 32.2% sur 5 ans. Cette bonification aurait eu pour effet de bonifier le salaire global de 80% des travailleurs dans une tranche entre 130 000 et 190 000$ annuellement selon l’entreprise. «Nous accueillons avec déception le résultat du vote. L’objectif derrière cette nouvelle main tendue était d’octroyer à nos employés des conditions de travail parmi les meilleures de l’industrie minière, et de redémarrer le plus rapidement possible nos activités au bénéfice de tous, incluant nos partenaires du Nunavik», a déclaré le vice-président de Mine Raglan, Pierre Barrette, par voie de communiqué. L’entreprise déplore également que le syndicat ait décidé de quitter la table des négociations à deux reprises. 

Réaction du syndicat 

Selon l’un des représentants du syndicat des Métallos, Harold Arsenault, la nouvelle offre était pire que celle originalement présentée en mai dernier. « C’est un désastre au niveau de tout le dossier des entrepreneurs et employés externes. Ils ont carrément enlevé ces dispositions dans la nouvelle offre. Nous sommes fatigués des tactiques déloyales de l’entreprise, qui nous font passer pour des empêcheurs de tourner en rond», a-t-il laissé savoir. Rappelons que les 630 employés syndiqués de la mine Raglan sont en grève depuis le 27 mai 2002, soit près de 8 semaines. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média